CSMR : “Maintenir l’amélioration des prestations en limitant l’augmentation des cotisations”

Gilles Canqueteau, président du conseil d’administration de la Caisse d’assurance maladie des Industries électriques et gazières. ©Bertrand de Camaret/CCAS

En janvier, les cotisations mutualistes CSMR des retraité.es de la branche des Industries électriques et gazières ont augmenté de 10 %. Gilles Canqueteau, président de la Camieg et de la commission Assurances et Prévoyance de la CCAS nous en explique les raisons.

Les cotisations CSMR ont augmenté au 1er janvier de 10 % en moyenne. Pourquoi ?

La mise en place des contrats responsables par le gouvernement en 2014, qui visent à encadrer les dépenses de santé en France, nous a permis depuis deux ans d’améliorer le remboursement d’un certain nombre de prestations, comme la prise en charge de la chambre individuelle en cas d’hospitalisation, les prothèses dentaires et auditives, l’optique et les médecines douces. Cela a entraîné des investissements importants, mais qui prouvent que nous répondions ainsi à des dépenses de santé nécessaires pour les assurés sociaux. Cela a également mis en évidence qu’un certain nombre de collègues retraité.es avaient renoncé à des soins médicaux pour des raisons de coût.

Le nouveau système de calcul des cotisations est plus juste, et ne pénalise plus les bas revenus.

Cette augmentation n’est pas forcément comprise par les assuré.es, et additionnée à la hausse de la cotisation de la CSG, la note est salée…

Il y a plusieurs causes qui s’additionnent. D’une part, il a été demandé au conseil d’administration de la CCAS de mettre en place dès aujourd’hui un système progressif des cotisations basé sur le coefficient social du foyer, et d’abandonner l’ancien système dit “de palier”, qui faisait, par exemple, qu’un retraité ou une retraitée percevant une pension de 10 520 euros payait la même cotisation mensuelle qu’un.e retraité.e touchant une pension de 17 500 euros. Le nouveau système de calcul des cotisations est plus juste, et ne pénalise plus les bas revenus, car à présent la cotisation est calculée selon les ressources exactes de chacun.

En même temps, il a fallu, par rapport aux dépenses que je viens d’évoquer, augmenter de 10 % les cotisations pour assurer l’équilibre des comptes du contrat CSMR, comme nous y oblige la loi. À défaut, c’est l’existence même du contrat qui était menacée. Je tiens à préciser enfin qu’au titre de la solidarité, nous maintenons une tranche gratuite pour les revenus les plus faibles, et qu’une réduction est appliquée pour les détenteurs des contrats IDCP, obsèques et dépendance.

Pour cette année, les assuré.es verront également une augmentation de 2 euros du forfait hospitalier journalier.

C’est l’une des conséquences de la loi de financement de la Sécurité sociale pour 2018, qui va avoir un effet sur les dépenses de la CSMR de près de 1 million d’euros. Toutes ces décisions gouvernementales nous ont contraint d’augmenter plus fortement la cotisation CSMR que ce qui avait été souhaité au départ. Mais ce n’est pas la seule augmentation que vont subir les assuré.es mutualistes : en plus du forfait hospitalier, qui représentera 180 millions d’euros, il faut ajouter la revalorisation des tarifs de consultation et de rémunération forfaitaire des médecins, ainsi que celle des pharmaciens, pour un total de 233 millions d’euros ! À tout cela, il faut également appliquer 13,3 % de taxes sur les cotisations.

La négociation avec la Mutieg a été longue et approfondie jusqu’à la fin de l’année dernière.

La Mutieg préconisait une augmentation de 18 % des cotisations. Pour sa part, la CCAS a décidé d’injecter, au titre de l’aide à l’adhésion au contrat CSMR, 4,2 millions d’euros supplémentaires aux 27 millions d’euros votés en juillet dernier par le Comité de coordination des CMCAS qui avaient été prévus initialement, soit plus de 30 millions d’euros cette année pris sur la contribution au financement des Activités Sociales.

Concrètement, comment fait-on pour connaître le montant précis de sa cotisation mensuelle ?

Il est possible à chacun.e d’y accéder via le site de la Mutieg-R ou se rendre sur le site ccas.fr (bloc “Assurances-Prévoyance” > “Je m’assure moi et mes proches” > logo CSMR > bouton “simulateur de cotisation”), afin de calculer et de vérifier par rapport à son revenu fiscal de référence et à sa situation familiale le montant exact de sa cotisation. Ou encore de se rapprocher de sa SLVie ou de sa CMCAS.

Un basculement des remboursements vers le régime spécial permettrait un juste retour de leurs cotisations aux assuré.es.

Entre les cotisations Sécurité sociale et mutualistes, ne faudrait-il pas harmoniser le système de remboursement des frais de santé ?

Il faut revisiter cet “empilage” de cotisations rapidement. Les cotisations CSM et CSMR pèsent sur le pouvoir d’achat des salarié.es et des retraité.es par le fait que les coûts de gestion d’une mutuelle complémentaire sont très supérieurs à ceux de la Sécurité sociale. De plus, la CSM est considérée comme un avantage en nature, elle entre donc dans le calcul de l’impôt des salarié.es.

À l’avenir, on doit réfléchir à rebasculer ce qui relève de la nomenclature Sécurité sociale vers la Camieg, dans la mesure où les coûts de gestion sont inférieurs. Cela maintiendrait le très bon niveau de remboursement qui existe aujourd’hui et en même temps permettrait de contenir les hausses de cotisations.

Aujourd’hui, la Camieg continue de dégager des excédents sur le compte des retraité.es. Un basculement des remboursements vers le régime spécial permettrait ainsi un juste retour de leurs cotisations aux assuré.es, par la consommation des excédents. Aussi, il est contre-productif de maintenir un tel niveau de remboursement sur la CSMR qui pourrait facilement être rebasculé vers la Camieg, à condition que l’ensemble des partenaires se mettent d’accord sur cette question.

Contacts et documents utiles

• Site Internet de la Camieg : www.camieg.fr
• Site Internet de la Mutieg-R Asso : www.energiemutuelle.fr
• Règlement mutualiste et statuts de Mutieg-R Asso
• Pour tout renseignement : 0 800 00 50 45, du lundi au vendredi de 8 h 30 à 18 heures (appel gratuit depuis un poste fixe)

18 Commentaires
  1. lagoda 6 mois Il y a

    moi j’ai tout simplement ete radie de la csmr

    de toutes facons Camieg , et tout le tralala ca benefie d’une rente de situation car on ne peut pas partir de chez ses incompetents .

    dans une entreprise normale , le client peut alller voir ailleurs et sachant cela l’entreprise respecte le client. pas a la Camieg ni ses derives !

    c’est au moins un avantage de la ”libre concurrence”.

    ce sont des incompetents . point barre

  2. Agent 11 mois Il y a

    Je sais que ce n’est pas le sujet mais honnêtement tout ce système est à revoir, pour obtenir un remboursement il faut envoyer des courriers, et le mail vous y avait penser ?
    Se faire rembourser est un vrai parcours du combattant et je pèse mes mots.
    Aucun retour lorsque l’on envoi des courriers, les dossiers sont perdus, délai de traitement interminable et j’en passe.
    Un système de gestion archaïque qui ne répond absolument pas aux besoins d’aujourd’hui, réveille toi Gilles, on est en 2018.

  3. chatelus 11 mois Il y a

    bonsoir.
    C’est le fait que ma mutuelle ait changé de nom?
    Elle est passée de MUTIEG R à ENERGIE MUTUELLE.Pour avoir augementé ma cotisation de 30,5% et non pas de 10% .
    Merci.

  4. PB 12 mois Il y a

    La cotisation augmente de 10% , dans mon cas l’abondement baisse de 48% .
    Ma mutuelle augmente de 29,67%
    Publiez les nouveaux barèmes d’abondement et prévenez les adhérents la douloureuse sera moins violente.

  5. Actif qui paie 12 mois Il y a

    Bonjour, moi je suis actif, et j’aimerais que les retraités arrêtent de se plaindre… Car si je résume :
    – je paie pour vous une taxe de 1.39% prise sur mon salaire et appelée “CAMIEG solidarité” destinée à financer la CAMIEG des retraités. Alors si ce fonds-là est excédentaire, j’aimerais bien que cette taxe baisse !
    – et j’apprends en plus dans cet article que la CCAS prend 30 m€ par an sur le budget des activités sociales pour toujours financer les remboursements de santé des retraités… part MUTIEG cette fois.
    Ce que vous ne voyez pas, c’est que cette distorsion, toujours dans le même sens, puisque la population vieillit, va provoquer un ras-le-bol des actifs et qu’un de ces jours vous devrez payer le vrai prix de vos mutuelles… comme dans le privé ou dans la fonction publique !!!

  6. ANQUEZ 12 mois Il y a

    Marc ,

    J’ai subi une augmentation de ma cotisation CSMR de plus de 16% alors que je n’ai eu, comme beaucoup de retraités, aucune augmentation de ma retraite ( voir plutôt une baisse de celle-ci ).
    Je ne sais pas comment Mr Canqueteau a fait ces calculs pour parvenir à une augmentation que de 10% ( ou va le reste ) ???
    Je remarque que cette réévaluation intervient au moment ou nous passons de MUTIEG à ENERGIE.
    Y aurait-il une relation de cause à effet ???
    Remettons un peu de transparence et de social dans nos institutions et évitons d’appliquer les mêmes méthodes anti-sociales que nos gouvernements successifs ( méthodes que nous critiquons allégrement et à juste titre).
    Cordialement.

  7. Patrick 12 mois Il y a

    Ma cotisation mensuelle pour 2018 passe de : 26.43 Euros à 34.50 Euros
    soit une augmentation de 30.5%, d’où vient ce pourcentage fantaisiste ?

  8. FROUX 12 mois Il y a

    Bonjour
    Je pense qu’il y un problème car personnellement j’ai une augmentation de ma cotisation mensuelle de 15% en ayant un coefficient social inférieur . Apparemment je ne suis pas le seul.
    On ne peut pas jouer avec la bourse des collègues sans autres explications et les mettant devant le fait accompli.
    Cordialement

  9. DELAGE 12 mois Il y a

    mr Canqueteau ,je sais pas ou il prends c’est chiffre car ma cotisation à CMSR est passé de 36,66 à 42,56 mensuel ,çà n’as jamais fait 10% d’augmentation ,de qui ce moque t’on, ou va la différence j’aimerais bien avoir une explication détaillée des chiffres en fin ont espèrent.

  10. FAURE 12 mois Il y a

    Les justifications me font doucement rire !!!, 15 % d’augmentation pour avoir une prise en charge moindre qu’il y a 4 ans ……….et je sais de quoi je parle, je viens de remplacer mes lunettes qui dataient de 2013 et la prise en charge est moins importante quand 2013 !!!……..Nous prendraient on pour des billes ?

  11. villaeys 12 mois Il y a

    On en arrive à penser qu’il faudrait mieux supprimer tous les retraités…………

  12. AYMERIC 12 mois Il y a

    L’utilisation de l’écriture “inclusive” rend vos textes partiellement illisible, de grâce, arrêtez …
    En ce qui concerne le fond, le choix du CA de la CCAS répercute la mauvaise gestion des finances en augmentant les prélèvements alors que nos pension n’augmente pas et le remboursement des prestations baisse !

  13. SD 12 mois Il y a

    Bonjour,
    toutes ces explications arrivent bien tardivement…Ces augmentations conséquentes de nos cotisations et modes de calcul ont été décidées en CA de la CCAS le 7 Décembre 2017.
    Aucune possibilité pour un adhérent de résilier pour l’année 2018 puisque cela doit se faire par lettre recommandée avec accusé de réception avant le 31 Octobre vient-on me dire il y a 5 mn ( par appel à la MUTIEG).
    L’adhérent est donc “piégé”.
    Pourquoi la CCAS ne décide-t-elle pas de doter le fonds santé de la CSMR de plus de moyens?
    Comme l’état elle a décidé de s’en prendre aux retraités.
    Où sont nos valeurs?
    Cordialement.

  14. La Spesa Denis 12 mois Il y a

    Bonjour,
    Mon augmentation est de 57,80 %.
    + 10 % de la cotisation
    – 34,35 % de l’Abondement CCAS
    Je peux comprendre le + 10 % et peut être même la diminution de l’abondement, mais pourquoi ne pas donner les raisons qui ont fait que les règles de calculs aient changées.
    Cordialement

  15. cornette 12 mois Il y a

    Gilles Canqueteau ne doit pas utiliser la même calculette que moi car j’ai subi une augmentation de plus de 25% et nous sommes très nombreux dans ce cas.

  16. ,magnier 12 mois Il y a

    bonjour
    je suis adhérent csmr je suis surpris de voir que le montant de l’augmentation de la cotisation est de 10% en moyenne au 1er janvier en effet je réglais une cotisation de 40,66 euros mensuel et ma cotisation aujourd’hui est de 49,15 euros cela représente plus de 20% d’augmentation de plus la préconisation de la mutieg était de 18% j’avoue ne pas trop comprendre il aurait peut être était judicieux de déplafonner les cotisation car je vois sur le simulateur qu’après un certain montant de revenu la cotisation reste toujours la même donc encore une fois le bénéfice va au plus aisés

  17. verdier 12 mois Il y a

    En ce qui me concerne, l’augmentation de ma cotisation a la CSMR a été de 25 % !
    Rajoutons la CSG “retraités” , le gel des pensions etc…ce n’est pas encore cette année que l”on prendra des vacances !

  18. gras fabrice 12 mois Il y a

    J’aimerai bien que M Gilles Canqueteau m’explique comment il arrive à une augmentation que de 10 %, En ce qui me concerne , bien qu’ayant un revenue fiscal inferieur en 2017 de pres de 4000 euros en moins par rapport a 2016, je constate une augmentation de plus de 25% .
    Je tiens les chiffres à sa disposition

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

Mentions Légales    I    Vie privée    I    Informations sur les cookies   I    Qui sommes-nous ?    I    Plan du site    I    CCAS ©2018

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?