De main de maîtres

© Joseph Marando/CCAS

© Joseph Marando/CCAS

Les travaux sur le centre de vacances CCAS de Sérignan (Hérault) sont en phase de finition. D’ici un mois et demi, c’est bien une nouvelle institution totalement repensée qui sera à disposition des bénéficiaires. Retour sur la genèse d’un projet faste, fruit de la volonté de la CCAS d’embellir son patrimoine.

Le constat est sans équivoque ! Le centre de vacances qui se dresse depuis le début de l’année à Sérignan jouit objectivement d’un pouvoir d’attraction indéniable. Véritable curiosité architecturale, « les côtes du soleil » feraient presque de l’ombre aux lotissements alentours… dans une région très prisée en période estivale. Des toiles modernes, 120 au total, plus spacieuses, un bâtiment principal à l’esthétique étincelante au sein d’un parc de 7 hectares boisé et légèrement vallonné, offre un savant mélange de modernité et d’originalité. A la baguette, Didier Huc, architecte biterrois, chef d’orchestre de cette profonde mutation évoque un projet « sorti assez rapidement. Après la démolition on est reparti de zéro.

Devant un tel chantier, la tâche initiale a été d’observer l’espace dans sa totalité et de l’utiliser en fonction des éléments en place. Il y avait un impératif : celui de conserver la végétation au maximum dans un endroit où l’été peut parfois être caniculaire. » Et à un mois et demi de l’inauguration, la configuration du centre atteste des desseins judicieux du maître d’œuvre… Joyau d’architecture, la zone forum construite sur pilotis, agrémentée d’une passerelle pour rejoindre l’espace aquatique est incontournable… « L’idée était de rassembler tous les bâtiments, accueil, restaurant, salle d’animation etc. sur cet espace, surplombant le bassin de rétention. Nous avons opté pour des fondations en bois afin de garder un « esprit naturel » et en faire un lieu de vie agréable légèrement en retrait des toiles de tentes. » Malgré des délais serrés, après (presque) neuf mois de travaux le centre sera, sans aucun doute, livré à terme. « Toutes les entreprises jouent le jeu et tout se passe bien. » Ne manquera plus qu’à couper le cordon… ou plutôt le ruban.

Trois questions à Lionel Sarraute, chef de projet CCAS sur Sérignan

Pour quelles raisons cette reconstruction était-elle nécessaire ?

C’est un centre phare de la région. Lorsque nous avons vendu l’autre terrain sur la commune de Sérignan, il y a quatre ans, nous sommes passés, sur celui-ci, d’un taux d’occupation de 70% à pratiquement 100% l’été. La commission patrimoine de la CCAS a tout naturellement opté de moderniser ce centre dans un endroit privilégié. Outre la mise aux normes de sécurité, le centre change complètement pour plus de fonctionnalité, de confort, notamment au niveau des toiles plus grandes, dernier modèle et toutes équipées de douches et sanitaires individuels.

Selon quels procédés ?

Comme pour tous les chantiers, nous avons lancé des appels d’offres en privilégiant les entreprises du coin. Sur les 14 présentes sur le site, 90% d’entre elles ont leur siège en Languedoc-Roussillon. Bien évidemment, nous avons aussi fait appel à notre partenaire de la CIAT pour son côté précieux en matière de logistique entre autre.

Quel est concrètement votre rôle ?

Celui de coordonner au fur et à mesure les travaux. De son côté, l’architecte centralise toutes les décisions. C’est un travail collégial puisque depuis le début de l’année, nous nous réunissons chaque semaine pour faire un point sur l’avancée du chantier, établir le planning et estimer selon les réalisations de chacun, ce que l’on peut gagner en temps. Pour le moment, tout se passe comme prévu et les délais sont respectés.

2 Commentaires
  1. caumette francis 4 ans Il y a

    Depuis plus de15Ans je viens en Campeur Libre,apres avoir parcouru la France pendant 25ans, toujours en CCAS ; je serais la a l ouverture et j espère trouver la même ambiance des Années passées

  2. gourdet 4 ans Il y a

    Pendant presque 15 ans nous sommes allés dans ce petit camping bien familial en campeur libre. Nos enfants, aujourd’hui parents eux-mêmes, y ont passé des vacances inoubliables, y ont tissé des liens qu’ils gardent toujours. Depuis 5 ans nous n’y sommes pas retournés et nous devons y aller cette année à l’ouverture (tjs en campeur libre) en espérant retrouver cette ambiance familiale et très sympathique…

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

11 + 17 =

Mentions Légales    I    Vie privée    I    Informations sur les cookies   I    Qui sommes-nous ?    I    Plan du site    I    CCAS ©2018

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?