Prendre en main son destin

©DR

Ils sont jeunes, très investis dans les Activités Sociales. Demain, ils en prendront les commandes, assurant la relève du concept du “Par et Pour” les agents. Et façonneront l’avenir des Activités Sociales à leur image.



“La mobilisation de chacun est primordiale”

Julie Masson, 36 ans, administratrice CMCAS Gironde, trésorière adjointe de la CMCAS, membre du groupe de travail jeunesse, agent administratif aux services techniques de Regaz Bordeaux.

“Je suis fille d’agent, je connais les Activités Sociales depuis mon enfance. C’est le côté humain qui m’a donné l’envie de m’investir, d’abord comme correspondante de SLVie puis administratrice de la CMCAS depuis quatre ans. Être proche des bénéficiaires, les aider au quotidien me motive dans cette fonction. M’impliquer dans les décisions, avoir des responsabilités au sein de la CMCAS est nécessaire pour faire perdurer nos Activités Sociales. Pendant le confinement, avec le réseau solidaire, nous avons apporté notre aide aux bénéficiaires par des actions simples, mais indispensables comme faire leurs courses par exemple. La mobilisation de chacun est primordiale pour conserver nos Activités Sociales. Nous devons faire prendre conscience aux jeunes de l’importance de ces élections. Mobilisons-nous pour que nos Activités Sociales continuent d’exister pour le bien de tous.”

“Construire ensemble un projet”

Pierryck Eve, 28 ans, technicien au contrôle électrique dans l’hydraulique, à Hydro Savoie Mont-Blanc, administrateur CMCAS Pays de Savoie, responsable de la Commission jeunes agents, membre de la Commission activités physiques et sportives, pompier volontaire.

“J’ai toujours milité dans le milieu associatif. C’était une évidence pour moi de m’engager dans les Activités Sociales. J’ai commencé comme bâtisseur à Soulac en 2016. Ce festival, unique en son genre, regroupe tous les jeunes des IEG sous une même bannière, pour un grand moment de partage et d’échanges. Les Activités Sociales accompagnent chaque agent qui souhaite développer un projet. Notre force est de pouvoir le construire ensemble. Je suis entré au conseil d’administration de la CMCAS en 2018, pour porter la vision des jeunes agents, avoir mon mot à dire. Le conseil est à l’écoute, on arrive à faire avancer les choses avec les plus anciens. Historiquement, les agents des IEG se sont toujours occupés de leurs Activités Sociales. C’est par leur vote qu’ils en ont conservé la gestion et qu’elles sont devenues ce qu’elles sont.”

“L’avenir, c’est nous”

Elsa Chailan, 35 ans, technicienne de maintenance à RTE Marseille, administratrice CMCAS Marseille, membre de la Commission jeunes agents et de la Commission proximité.

“Nous avons la chance d’avoir les Activités Sociales dans nos entreprises. À notre tour d’y prendre part, de les prendre en main, d’en être acteur, et pas seulement consommateur, pour continuer à construire de belles choses. Sur le terrain, je m’efforce de faire comprendre cela aux jeunes agents. L’avenir, c’est nous. En 2019, j’ai remplacé un collègue au conseil d’administration de la CMCAS. J’ai vu l’envers du décor. Je sais maintenant qu’entre la prise de décision et la réalisation d’un projet, il faut du temps, à cause des formalités administratives. Mon expérience de correspondante de SLVie est très utile pour faire remonter les problèmes, en direct, au CA et pouvoir les améliorer. Je gère parfaitement mon engagement militant d’administratrice de CMCAS avec ma vie familiale, car les CA et les commissions sont bien planifiés.”

“Le Par et le Pour sont essentiels”

Jérôme Falher, 31 ans, gestionnaire d’approvisionnement en gaz pour l’unité opérationnelle Serval Enedis-GrDF, administrateur CMCAS Finistère-Morbihan, président de la Commission jeunes agents.

“J’ai découvert l’engagement dans les Activités Sociales, lors d’un voyage CCAS en Guyane en 2015. L’agent encadrant le séjour m’a expliqué tout ce que l’on pouvait y réaliser, les mille façons de s’y impliquer. Depuis 2020, j’ai un mandat à la SLVie de Ploërmel et je m’occupe du journal de la CMCAS “Ar Melezour”. Je voulais entrer au conseil d’administration de la CMCAS pour apporter mes idées, participer aux décisions, faire bouger les choses. J’ai remplacé un collègue fin 2020. Je suis plutôt content du travail effectué depuis. Une bataille collective a permis d’obtenir un poste à la CMCAS. La rénovation de la salle polyvalente de Ploërmel (pour des activités artistiques et culturelles) est engagée et nous avons mené à bien beaucoup de projets nautiques dont La Breizh Armada. Le Par et le Pour sont essentiels pour le fonctionnement des CMCAS et de la CCAS. Il faut donc un maximum de monde pour continuer à faire vivre les Activités Sociales et mettre en œuvre toutes sortes d’activités et de projets.”

Tags:
0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Votre commentaire est soumis à modération. En savoir plus

Qui sommes-nous ?    I    Nous contacter   I    C.G.U.    I    CCAS ©2021

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?