Sélection médiathèque : les contes cul par-dessus tête

Dans “Un conte peut en cacher un autre”, le loup devient un narrateur subversif, décidé à rétablir la vérité sur les contes. ©Les Films du Préau

Et si Blanche-Neige et le Petit Chaperon rouge faisaient alliance contre une marâtre meurtrière ? Si les sept nains devenaient riches en truquant des paris hippiques? Dans “Un conte peut en cacher un autre”, Jakob Schuh et Jan Lachauer nous livrent une adaptation jouissive et culottée d’un livre de Roald Dahl. Un film à partir de 6 ans en accès libre sur la médiathèque ce mois-ci.

“Le prince et la princesse se marièrent, vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants”, vous connaissez ? Eh bien, oubliez ce lieu commun de l’enfance et laissez-vous séduire par le film “Un conte peut en cacher un autre”, en libre accès sur la médiathèque en novembre. Dans cette adaptation du livre éponyme de Roald Dahl, Jakob Schuh et Jan Lachauer dynamitent avec bonheur les contes de fées traditionnels.

Dans une atmosphère de film noir des années 1950, un loup entre dans un café, feutre mou vissé sur les oreilles et trench coat à la Dick Tracy sur les épaules. Il avise un livre de contes sur une table : “En fait, Blanche-Neige était blonde”, susurre-t-il d’une voix suave à la vieille dame qui lui fait face. En une seule phrase, la bombe est lancée : ne croyez pas ces salades, on va vous révéler la vérité sur les histoires que l’on raconte aux enfants depuis des siècles.

Et ladite vérité n’est pas piquée des hannetons. Ici, point de jeune fille en détresse sauvée du dragon par un prince charmant. Point de petit cochon sage et travailleur qui offre l’asile à ses frères dans sa maison en brique. On se souvient de l’ogre Shrek, qui détournait les contes pour les réécrire à sa sauce, souvent drôle et piquante. Les deux réalisateurs poussent ici le bouchon un brin plus loin : le Petit Chaperon rouge se mue en redoutable justicière tueuse à gages vêtue de manteaux en peau de loup ; le petit cochon est un banquier véreux qui arnaque ses clients.

Si les histoires se terminent bien, aucune tentation moralisatrice ne vient les sous-tendre : au contraire, les sept nains deviennent riches en trichant sur des paris hippiques ! La morale n’en est pas pour autant absente : elle épouse simplement d’autres objectifs, bien différents de ceux des contes séculaires qui ont bercé des générations de bambins.

Un petit cochon devenu prédateur capitaliste. ©Les Films du Préau

Déconstruire les idées reçues

Les contes traditionnels visent toujours à effrayer les enfants pour leur inculquer certains principes éducatifs, souvent basés sur une morale imprégnée par la religion. Ceux de Perrault ou de Grimm demeurent également un reflet de leur époque, celle d’une société patriarcale, dans laquelle la famille occupe une place centrale, voire oppressante pour chacun de ses membres, et surtout pour les femmes.

Le génie de Schuh et Lachauer consiste précisément à revisiter ces contes pour déconstruire dès le plus jeune âge les clichés profondément ancrés dans notre inconscient collectif. À des personnages masculins benêts ou carrément psychopathes, les réalisateurs opposent des femmes fortes et ingénieuses, refusant la mainmise d’un prince sur leur destinée. Blanche-Neige et le Petit Chaperon rouge s’unissent pour damer le pion à leurs adversaires humains ou animaux. Un combat qui les rapproche, au point que les auteurs laissent planer le doute sur leur relation à l’âge adulte. Subversif et revigorant.


La fiche

“Un conte peut en cacher un autre”
Un film d’animation de Jakob Schuh et Jan Lachauer
À partir de 6 ans

D’après le livre : “Un conte peut en cacher un autre” (“Revolting Rhymes”) de Roald Dahl, illustré par Quentin Blake

Grande-Bretagne, Suède, 2016, 1h1 min.
Production : Martin Pope & Michael Rose (Magic Light Pictures).
Coproduction : Mike Buckland / Distribution : Les Films du Préau


Médiathèque : comment ça marche ?

1. Rendez-vous sur la rubrique Culture et Loisirs du site ccas.fr, et identifiez-vous à l’aide de votre NIA et de votre mot de passe. Cliquez sur le bloc Médiathèque.

gif utilisation médiathèque

Si vous avez déjà crédité votre compte et activé le contrôle parental, passez à l’étape 4 !

2. Créditez votre compte. Cliquez sur le bouton “Je me connecte”, puis sur votre nom qui s’affiche. Dans le menu déroulant, allez dans la rubrique “Créditer mon compte”, puis laissez-vous guider.

3. Activez le contrôle parental. Certains films ne sont pas accessibles à tous les publics. Pour y accéder, il faut définir un code à 6 chiffres : cliquez sur votre nom en haut à droite, puis sur “Mon profil” dans le menu déroulant, et suivez les instructions.

4. Pour accéder au film complet, il faut saisir votre code parental, après avoir cliqué sur l’affiche du film.

À noter : une fois votre règlement en jetons effectué, ces vidéos sont accessibles durant 48 heures. Certains contenus de la médiathèque sont en accès libre, d’autres sont payants. Pour ces derniers, vous réglez la location de films, livres, bandes dessinées, titres de presse en ligne à l’aide de jetons, achetés avec votre carte bancaire. Le prix en jeton est indiqué sur chaque livre ou film (1 jeton = 0,25 euro).

mediatheque

Veuillez vous connecter sur ccas.fr (NIA et mot de passe) avant d’accéder au site.

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

Mentions Légales    I    Vie privée    I    Informations sur les cookies   I    Qui sommes-nous ?    I    Plan du site    I    CCAS ©2018

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?