Un Père Noël funky

Remise des cadeaux de Noël par la CMCAS Finistère-Morbihan, à Quimper ©DR

Remise des cadeaux de Noël par la CMCAS Finistère-Morbihan, à Quimper ©Charles Crié/CCAS

Le traditionnel Arbre de Noël revu et corrigé. Profitant d’un partenariat tripartite entre la CCAS, l’association Très Tôt Théâtre et la CMCAS Finistère-Morbihan, le projet artistique Panique au Bois Béton a été recréé dans une version XXL, pour la fête de fin d’année. Funk, hip-hop, électro, rock-disco, ont joyeusement enthousiasmé petits et grands.

« Ce matin au réveil, j’ai annoncé aux enfants qu’aujourd’hui c’était le Noël du travail de maman. Nous avons annulé toutes les activités sportives pour profiter pleinement de cette journée. » Nathalie, agent des IEG, a souhaité garder la surprise jusqu’au bout. Après le petit-déjeuner, direction la salle multi-activités de la CMCAS Finistère-Morbihan où le Père Noël a rempli la salle de cadeaux. « Nous sommes attachés à la lecture et profitons de cette tradition des cadeaux pour offrir la possibilité aux enfants de choisir un livre » précise Gilles Canqueteau, président de la CMCAS Finistère-Morbihan.

Charles, 4 ans, montre fièrement le livre de son choix, aux côtés de Pénélope, 8 ans ©Charles Crié/CCAS

Charles, 4 ans, montre fièrement le livre de son choix, aux côtés de Pénélope, 8 ans ©Charles Crié/CCAS

Jade et son frère Hugo repartent ravis, avec leurs jouets et livres sous le bras. « C’est vraiment une journée particulière dont il faut profiter. Tous les ans, on assiste à un joli spectacle. Tant que l’Arbre de Noël existe, nous y amenons nos enfants » confie Nathalie. En ce début d’après-midi au Pavillon Penwiller, à Quimper, configuré pour l’occasion en salle de concert, une voix sort de la sono. « Laissez-moi vous raconter l’histoire. Approchez, approchez ! Ici, tout brille de jour comme de nuit, que de sourires, que de couleurs dans la ville… » Installés au pied de la scène, les enfants sont assis par terre et écoutent, bouche bée. « Mais que vois-je ? Quelque chose bouge dans la foule… » Leurs parents, debout, sont derrière eux, et regardent aussi Monkey B qui cherche son chat perdu. « Avez-vous vu passer le chat ? » Le public répond en chœur « Noooon !!! » Les instruments de musique dialoguent entre eux. Les décibels montent, les bras se lèvent au rythme de la musique.

Ce concert de musiques urbaines et de danses hip-hop, Panique au Bois Béton XXL est une re-création du groupe Soul Béton and the Coconuts. Ce projet s’inscrit dans la continuité des Rencontres culturelles de la CCAS. Panique au Bois Béton, version petite forme à deux musiciens, a tourné dans les centres de vacances au cours des étés 2014 et 2015. Pour le spectacle de fin d’année, Très Tôt Théâtre, structure de diffusion bretonne de spectacles Jeune Public, a commandé au groupe Soul Béton and the Coconuts, une grande forme à six artistes, pouvant jouer devant une jauge de deux mille personnes pour répondre aux attentes des comités d’entreprise (CE). Plusieurs CE se sont engagés dans ce projet, dont la CMCAS Finistère Morbihan. « Le rôle de nos Activités Sociales n’est pas de compenser un pouvoir d’achat défaillant, explique Gilles Canqueteau. Nous avons une mission d’éducation populaire, d’accès à la culture, de construction de la personnalité et de l’esprit critique de nos enfants. Construire un monde plus humain pour nos enfants, leur montrer que l’espoir existe, qu’il existe d’autres voies que la guerre, c’est aussi les aider à se construire eux-mêmes. »

Spectacle-concert de Noël Panique au Bois Béton XXL, proposé par la Compagnie "Très Tôt Théâtre" au Parc des expositions de Quimper ©Charles Crié/CCAS

Spectacle-concert de Noël Panique au Bois Béton XXL, proposé par la Compagnie “Très Tôt Théâtre” au Parc des expositions de Quimper ©Charles Crié/CCAS

Les cuivres endiablés et les danseurs sur-vitaminés du Soul Béton et ses Coconuts, entonnent un refrain très rythmé : « Les apparences sont souvent trompeuses. Garde-toi tant que tu vivras de ne pas juger les personnes sur leur mine. Il y a un roi en chacun de nous. L’habit ne fait pas le moine. » Le public chante à tue-tête et reprend à l’unisson le refrain « Les apparences sont souvent trompeuses… » Petits et grands dansent. Même le Père Noël est funky. À la sortie de la salle de spectacle, les yeux de Jade pétillent. « On était devant. J’ai dansé le hip-hop avec Hugo, et chanté le funky. » Son frère rappelle l’histoire. « C’est l’histoire d’une personne qui a perdu son chat et qui a bravé tous les dangers pour le retrouver. » Mais que dit le refrain ? « Les apparences ne sont pas comme elles sont vraiment » commente-t-il. Son père Stéphane, enthousiaste ajoute : « Ce spectacle peut faire évoluer le regard sur la Banlieue. La voir sous un angle positif change et fait du bien. » Quant à Nathalie, elle a apprécié ce moment « très vivant, dynamique, participatif, différent des spectacles de Noël classiques. » Et Jade de conclure : « Aujourd’hui c’était mieux que d’aller à la piscine ! »

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

Mentions Légales    I    Vie privée    I    Informations sur les cookies   I    Qui sommes-nous ?    I    Plan du site    I    CCAS ©2018

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?