5 bonnes raisons d’aller au festival Premiers Plans d’Angers

Romain Duris et Isabelle Huppert lors de la soirée d’ouverture le 12 janvier au Centre de Congrès à Angers (Maine-et-Loire). ©Charles Crié/CCAS

Avis aux cinéphiles et aux simples curieux : Angers célèbre la 30e édition de son festival Premiers Plans jusqu’au 21 janvier. Découvrir de nouveaux talents, revoir les grands classiques, rencontrer des réalisateurs connus ou non… voici quelques bonnes raisons de se rendre à ce chaleureux rendez-vous du cinéma.

Son nom ne vous dit peut-être rien. Pourtant, il est celui qui révèle et met en lumière les talents de demain. Premiers Plans naît à Angers en 1989 sous l’impulsion de Claude-Éric Poiroux, l’actuel délégué général du festival. L’objectif : diffuser les premières œuvres de jeunes réalisateurs français et européens. Xavier Beauvois, Arnaud Desplechin, Nick Park… ils sont tous passés par Angers et sont aujourd’hui reconnus dans le monde du cinéma. Moins glamour que Cannes, moins célèbre que Deauville, Premiers Plans a aussi de quoi attirer les amoureux du cinéma.

1. Découvrir les talents de demain

Vous avez envie de nouveauté ? De voir ce qui n’a pas encore été diffusé ? Une sélection de premiers courts et longs métrages de jeunes réalisateurs est présentée toute la semaine. Ils sont mis en compétition, le meilleur recevra un prix du jury. Cette année, Catherine Deneuve préside le jury du long métrage, Karim Moussaoui le jury du court métrage. Vous pouvez aussi jouer les jurés : le public est invité à voter sur une échelle de 1 à 4 à la fin de chaque projection.

2. Voir et revoir les classiques

On ne découvre pas le cinéma de demain sans connaître celui d’hier. Une rétrospective des chefs-d’œuvre de Pedro Almodovar, Agnès Varda ou Serge Bozon est prévue. L’un des membres de l’équipe du film dévoile des anecdotes de tournage avant chaque projection. Et un hommage exceptionnel est rendu à Jeanne Moreau, disparue l’année dernière.

3. Faire découvrir le cinéma aux plus jeunes

Premiers Plans met à l’honneur les étudiants en cinéma. Une projection des films d’écoles est organisée. Pour les jeunes et moins jeunes, une série de courts métrages d’animation est en compétition. Les 5-6 ans ont aussi leur programmation spécialement dédiée : “Les courts des petits”, une sélection de courts métrages européens.

4. Rencontrer vos idoles

La rencontre et l’échange avec des professionnels du cinéma sont l’une des priorités du festival d’Angers. Chaque projection est suivie d’une discussion avec le réalisateur ou les équipes du film, où chacun peut participer. Cette année, Isabelle Adjani sera aussi présente pour une lecture de scénario. Les fans de Sandrine Kiberlain seront également ravis : une rencontre est organisée avec l’actrice.

5. Profiter de la ville d’Angers

La 17e ville de France possède un riche patrimoine historique, étant l’ancien siège des dynasties des Anjou et des Plantagenêts. Si l’envie vous prenait de sortir des salles obscures pour aller vous balader, vous ne serez pas déçus. Le château, la promenade du Bout-du-Monde, les pavés et les bâtiments du XVe siècle sauront vous faire voyager dans le temps. Le centre-ville est accessible en tram depuis le Centre de congrès, gratuit pour les détenteurs du pass du festival.

Infos pratiques

Festival Premiers Plans, jusqu’au 21 janvier 2018
Tarif CCAS : 2,50 € la place au lieu de 7,50 € (stand CCAS présent au Centre de Congrès).
Téléchargez le programme complet du festival
www.premiersplans.org /
#premiersplans
Centre de Congrès, 33 boulevard Carnot, 49100 Angers
02 41 88 92 94
Ouvert tous les jours de 9h30 à 20h, puis de 21h30 à 22h pendant tout le festival.

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

Mentions Légales    I    Vie privée    I    Informations sur les cookies   I    Qui sommes-nous ?    I    Plan du site    I    CCAS ©2018

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?