Colos : intolérances et allergies alimentaires ne sont pas un frein au départ !

En colo, la préparation des repas en colo prend en compte les intolérances et allergies alimentaires des enfants. ©Sébastien Le Clézio/CCAS

Votre enfant présente une intolérance et/ou une allergie alimentaire ? En amont de la colo, prévenez simplement les équipes de proximité, en SLVie et/ou en CMCAS, pour que les équipes de restauration et d’encadrement s’adaptent à la situation de votre enfant, explique le docteur Frédéric Costa, médecin généraliste et médecin-conseil à la CCAS.

Votre enfant réagit mal au gluten ou au lactose, est allergique au poisson, à l’œuf, au soja ? Dans les Activités Sociales, les intolérances et les allergies alimentaires ne compliquent pas le départ en colo, à condition que les équipes de restauration et d’encadrement soient prévenues en amont, pour s’adapter à la situation de chacun, de 4 à 17 ans. Le séjour peut alors être préparé sereinement, en lien avec la famille, la CMCAS, les professionnels de santé de la CCAS et les équipes d’accueil.

On écoute le docteur Frédéric Costa, médecin généraliste et médecin-conseil à la CCAS :

Mon enfant est concerné : que dois-je faire ?

Si votre enfant est concerné par une intolérance ou une allergie alimentaire, votre premier réflexe : contacter votre antenne de proximité en amont de l’inscription au séjour : votre SLVie ou CMCAS (voir les contacts) sont la première porte d’entrée, pour préciser la situation et les besoins de votre enfant, et ainsi préparer son accueil en colo du mieux possible.

Les Activités Sociales vous proposent alors deux dispositifs : 

  • La lettre d’information

Si les besoins de votre enfant peuvent être pris en compte dans n’importe quelle colo (sans renforcement de l’encadrement), une lettre d’information détaillant sa situation et ses besoins propres, construite après échange avec vous, est transmise en amont du séjour à l’équipe d’accueil. Elle complète la fiche sanitaire du carnet de liaison (“observations utiles des parents”), que vous remplissez obligatoirement avant son départ, en y indiquant les informations de santé concernant votre enfant connues de vous seul.

Un enfant ou un adolescent capable d’identifier seul les aliments à éviter pourra par exemple bénéficier de ce dispositif.

En savoir plus sur ccas.fr

  • Le dispositif Pluriel

Si les besoins de votre enfant nécessitent une organisation et une attention plus importante, il ou elle peut bénéficier du dispositif Pluriel, qui permet de choisir des destinations et des activités répondant au mieux à ses besoins, de renforcer l’équipe d’encadrement si nécessaire et d’anticiper l’organisation à mettre en place.

Un jeune enfant peinant à identifier les aliments à éviter pourra par exemple bénéficier de ce dispositif.

En savoir plus sur ccas.fr

  • Et le convoyage ?

Pour l’accueil par le dispositif Pluriel, vous serez invités à participer au convoyage jusqu’au lieu de séjour organisé par votre CMCAS, ou accompagner individuellement votre enfant jusqu’au centre, afin de pouvoir rencontrer l’équipe d’animation.

En savoir plus sur le convoyage dans les Activités Sociales

En colo, une attention particulière à l’alimentation

L’alimentation des enfants est un aspect essentiel de la vie quotidienne en colo, sur le lieu du séjour ou en sortie extérieure, et constitue en conséquence un aspect important de la formation des équipes ; aussi, les personnels de restauration sont formés pour la préparation de repas équilibrés, et prenant en compte les intolérances et allergies alimentaires, pour des repas pris en toute sécurité.

Les équipes d’encadrement sont également sensibilisées à la situation de chaque enfant, et sauront, notamment pour les plus petits, contrôler au quotidien la prise de repas. Enfin, en cas de réaction allergique ou d’autres symptômes, les équipes sont préparées et formées pour réagir en conséquence. Pour rappel, tous les séjours jeunes sont accompagnés par un ou une assistant·e sanitaire.


Handicap, troubles du comportement, situations de santé particulières

Au delà des intolérances et allergies alimentaires, les situations de santé et les besoins particuliers des jeunes ne sont pas un frein à leur départ en colo, et ce, de 4 à 17 ans : les enfants présentant des troubles du comportement mineurs ou majeurs (tocs, phobies, énurésie…), des troubles dys (dyslexie, dyspraxie…), des maladies chroniques stabilisées (diabète, mucoviscidose, épilepsie…), des troubles du spectre de l’autisme, ou en situation de handicap moteur, sensoriel ou mental peuvent être accueillis en colo, au milieu des autres enfants.

Une seule condition pour les Activités Sociales : connaître sa situation en amont du séjour !

Chaque situation est étudiée en lien avec la famille, la CMCAS, les professionnels de santé de la CCAS et les équipes d’accueil. Ne vous contentez pas de remplir la fiche sanitaire du carnet de liaison (obligatoire) : un échange sur les besoins de votre enfant, connus de vous seul, permettra une prise en compte adéquate lors de son accueil en colo.

Alors, n’hésitez pas : contactez votre SLVie ou votre CMCAS, pour préparer le futur séjour de votre enfant.


Tags:
0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Votre commentaire est soumis à modération. En savoir plus

Qui sommes-nous ?    I    Nous contacter   I    C.G.U.    I    CCAS ©2021

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?