Handicap : Francis Gateleau, un pont entre deux rives

Administrateur de la CMCAS Aude-Pyrénées Orientales et ancien monteur à EDF, Francis Gateleau est vice-président de l’association La Catalane Handi’chiens. ©Eric Raz/CCAS

Retraité d’EDF et vice-président de La Catalane Handi’chiens, Francis Gatelau est à l’origine de la convention signée entre la CMCAS Aude-Pyrénées Orientales et l’association Handi’chiens, qui forme des chiens d’assistance pour les personnes en situation de handicap et de dépendance.

Pour Francis Gatelau, tout est affaire de rencontres et d’amitiés. Lorsque, en 2015, son amie Françoise Olibo le sollicite pour l’aider au Lions Club de Saint-Cyprien, dont elle est la présidente, Francis répond présent. “Pourtant, je me méfie toujours des assos”, prévient-il, avec son doux accent catalan. Le Lions Club, qui organise des manifestations au profit des personnes en situation de handicap, cherche des fonds pour financer l’achat et l’éducation d’un chien d’assistance : 15 000 euros. Qu’à cela ne tienne, Francis entreprend ce qu’il sait faire de mieux : mettre des gens d’horizons différents en relation, établir des passerelles entre divers organismes, unis pour une même cause.

Il s’appuie sur son réseau, interpelle qui il faut : “Je suis le plus grand mendiant qui existe”, plaisante-t-il. Et, en bon intermédiaire, facilite le contact entre Françoise Olibo et les Activités Sociales. Ainsi, le 1er trophée Lions handigolf voit le jour le 25 avril 2015 à Saint-Cyprien (Pyrénées-Orientales). L’agent arrange par ailleurs l’accueil des golfeurs handicapés dans le centre de vacances CCAS de Saint-Cyprien, y programme une soirée spéciale, à l’issue de laquelle une partie de l’argent est récoltée.

En remerciement de l’implication des agents de la CCAS, Françoise Olibo insiste pour que le chien d’assistance soit remis à un·e de leurs bénéficiaires. Francis souffle le nom d’Emmanuelle Beck-Rigola, jeune femme de 28 ans, fille d’agent EDF, qui souffre d’une maladie neuromusculaire dégénérative, la clouant dans un fauteuil. En février 2016, Impoo, superbe golden retriever, lui est officiellement remis au centre CCAS d’Estagel. “Un vrai conte de Noël”, commente-t-il.

Francis Gateleau et Emmanuelle Beck-Rigola, lors de la remise officielle du chien d’assistance de la jeune femme, Impoo, à Estagel, en 2016 (lire notre reportage). ©Eric Raz/CCAS

Par amitié, Francis accepte tout autant la vice-présidence de La Catalane Handi’chiens, association régionale créée et présidée depuis 2016 par Françoise Olibo, qui vise à faire mieux connaître les chiens d’assistance et à récolter des fonds pour les éduquer. “Françoise voulait quelqu’un de Saint-Cyprien. Elle m’a dit : ne t’inquiète pas Francis, comme vice-président tu n’auras pas grand-chose à faire”, explique-t-il en riant. “Ma fonction consiste à orchestrer quelques événements pour collecter de l’argent, mais également créer des liens entre La Catalane et les Activités Sociales [CCAS et CMCAS Aude-Pyrénées Orientales, ndlr]”, raconte-t-il. Dans ce but, il fait appel à son réseau. Un collectif de potes, ses collègues de la grande famille des Industries électriques et gazières aussi, sur qui il peut toujours compter pour donner un coup de main, et qu’il parvient à mobiliser pour la bonne cause.

“Les gens ont beaucoup de retenue face au handicap”

Ainsi, lorsque Handi’chiens de Lyon recherche un hébergement dans la région, accessible aux personnes handicapées, pour planifier son stage de transmission de chien d’assistance, Francis, en parfait émissaire, contribue au rapprochement entre l’association et les Activités Sociales. Tout ce petit monde y trouve son compte et signe un partenariat. La session s’est déroulée à merveille, en octobre dernier, au centre de vacances de Saint-Cyprien.


Lire aussi
Handi’chiens à Saint-Cyprien : au cœur d’une passation de chiens d’assistance


Stage de passation de chiens d’assistance de l’association Handi’chiens, du 14 au 22 octobre au centre de vacances de Saint-Cyprien (lire notre reportage) ©Éric Raz/CCAS

Les personnes handicapées, quant à elles, sont reparties avec leur chien d’assistance. Une fierté pour Francis qui s’évertue à dévoiler la situation et le quotidien de ces dernières. “Les gens ont beaucoup de retenue face au handicap”, constate-t-il avec regret. Pour dépasser cette pudeur, il convient de montrer ce qu’elles vivent et ce qui peut améliorer leur sort. Ainsi, chaque été, Francis organise une soirée “démonstration” de Handi’chiens dans le centre de vacances afin de faire découvrir l’association mais également pour informer les familles d’agents (certaines pourraient être éligibles à l’obtention d’un chien). “Emmanuelle ignorait qu’elle pouvait avoir un chien d’assistance, explique Francis. Elle est devenue l’ambassadrice d’Handi’chiens auprès des bénéficiaires des Activités Sociales.”

“Je dois tout à mon père”

À travers son engagement à La Catalane Handi’chiens, l’agent en inactivité a aussi à cœur de faire connaître et reconnaître les Activités Sociales, s’attachant à mettre en lumière la qualité de ses prestations et surtout les valeurs qu’elles portent. “Nous devons nous ouvrir à l’extérieur ! Je veux faire comprendre aux gens ce qu’est vraiment la CCAS ; leur ouvrir les yeux sur nos actions, leur montrer toute la générosité qui existe dans nos Activités Sociales”, plaide-t-il. “Qui intègre réellement les handicapés dans toutes ses activités, sinon la CCAS ?”, renchérit-il. La générosité, une qualité qu’il partage assurément avec ses chères Activités Sociales.

Pourtant, c’est “tardivement” que Francis prend pleinement conscience de “leur richesse”. Lui, le fils du chef du district EDF, les regarde plutôt de loin durant l’enfance. C’est pourtant Raymond Gatelau qui, dans les années 1980, présenta la CCAS au maire de Saint-Cyprien, dont il est – tiens, tiens… – l’adjoint. Et qui, du coup, facilita l’acquisition par cette dernière du terrain qui deviendra l’un de ses plus beaux centres de tourisme (inauguré en juin 1986). En son hommage, une esplanade du centre de vacances porte son nom.

Journée de vacanciers Pluriels à la base nautique de Saint-Cyprien, juillet 2018. ©Didier Delaine/CCAS

“Je dois tout à mon père”, confie l’agent avec émotion. “Je n’étais pas un monteur dans l’âme”, avoue d’emblée Francis. Lui, adepte de rugby et d’athlétisme, se rêvait plutôt moniteur sportif. Mais finit, en 1979, par endosser le costume bleu d’EDF au district de Rivesaltes. Le jeune électricien-monteur de 25 ans y découvre “le monde de l’entreprise publique et ses valeurs”. À 30 ans, il “goûte aux Activités Sociales”, passe son Bafa, encadre des colos durant plusieurs années. En 1995, il postule comme agent d’accueil (“un vrai régal”), poste dans lequel il s’épanouit avant d’intégrer la CMCAS Pyrénées Orientales en 1997. En 2004, alors administrateur de la CMCAS et membre de la commission solidarité, il met en place le Réseau solidaire dont il est le référent.

À la veille de la retraite, qu’il prend en 2010, il suit la formation BAFD Prenez le relais, et commence à encadrer dès l’hiver 2011 au centre de vacances de Matemale, puis toujours dans la région et comme adjoint du directeur. Une vraie révélation : “Immédiatement, ça me plaît ! Je me suis dit que j’aurais dû faire ça toute ma vie”, clame-t-il. Francis y scelle de belles amitiés et son enthousiasme est sans limite. “Rencontrer des gens du quotidien, voilà ce qui m’alimente. Moi qui ne suis pas trop patient, le contact avec les gens me calme, un peu comme une thérapie”, reconnaît-il. Ce médiateur dans l’âme, qui s’est attaché inlassablement à établir la jonction entre des univers différents, a décidé de raccrocher. En 2019, à 65 ans, c’est décidé, il arrête de se mettre au service de…, promet-il. À moins que quelques bons potes aient besoin de lui et ne le sollicitent pour de nouvelles aventures…


Handi’chiens a besoin de vous

Plus d’infos sur La Catalane Handi’chiens catalane-handichiens.org
Page Facebook : Association La Catalane Handi’chiens
Contact : lacatalanehandichiens@orange.fr

Faire un don

Si vous souhaitez soutenir Handi’chiens, association nationale d’éducation de chiens d’assistance pour personnes en situation de handicap, vous pouvez devenir famille d’accueil ou faire un don à l’association.

Devenir famille d’accueil
Toute personne souhaitant accueillir un chiot pendant 16 mois pour le prééduquer avant sa formation dans l’un des quatre centres d’éducation Handi’chiens peut se manifester auprès de l’association.

Faire un don
Par courrier (chèque) : Handi’chiens, 13 rue de l’Abbé-Groult, 75015 Paris.
En ligne sur le site Internet de l’association.
Le don à Handi’chiens fait l’objet d’une réduction d’impôts de 66 %, dans la limite de 20% des revenus imposables.

Puis-je bénéficier d’un chien d’assistance ?
Si vous ou vos proches pensez être concernés par l’obtention d’un chien d’assistance, ou pour tout renseignement, n’hésitez pas à contacter Handi’chiens.

Contacter l’association
Tél. : 01 45 86 58 88
Courriel : audiovisuel@handichiens.org
ou formulaire de contact de l’association

Site Internet : www.handichiens.org

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

3 × trois =

Mentions Légales    I    Vie privée    I    Informations sur les cookies   I    Qui sommes-nous ?    I    Plan du site    I    CCAS ©2018

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?