La Cité du cinéma : une lutte pour le 7e art

Vue de nuit de l’entrée de la Cité du cinéma ©JC Guilloux/Blue Event

La Cité du cinéma est l’œuvre du fameux réalisateur français Luc Besson. Ce projet ambitieux n’est pas seulement le rêve d’un passionné de 7e art, il est aussi le symbole d’une action politique.

L’histoire de la Cité du cinéma est à l’image de celle de Luc Besson. Inattendue et improbable, elle naît en 2012 d’une ambition démesurée, d’un peu de chance et du génie d’un homme. L’aventure commence dans les années 1990. Luc Besson fait de la moto à Saint-Denis. Il s’arrête devant une centrale thermique désaffectée. Elle est encore la propriété d’EDF. Il est subjugué par le lieu et décide d’y tourner une partie de Léon, son film porte-bonheur. Mais ça ne s’arrête pas là. Luc Besson, désormais célèbre, rachète le bâtiment à l’entreprise. Quelques années et millions d’euros plus tard, la Cité du cinéma ambitionne de devenir l’un des principaux centres européens de cinéma.

Démantèlement de l’ancienne centrale EDF de Saint-Denis pendant la construction de la Cité du Cinéma ©Cité du Cinéma

Faire vivre l’art à Saint-Denis

Luc Besson est un brin provocateur. Ou engagé, selon le point de vue. Il ne s’embarrasse pas en tout cas des clichés et des idées communes. Choisir Saint-Denis pour créer son Hollywood-sur-Seine n’est pas un hasard. L’imaginaire collectif, notamment véhiculé par la presse, est plutôt habitué à avoir une image négative ou peu rassurante de la ville. Mais Saint-Denis peut aussi être un endroit où l’on crée, où l’art et les talents s’expriment. Soirées privées, rave-parties, tournages de séries ou de films, la Cité du cinéma attire aussi le pouvoir économique. Bill Clinton, Robert De Niro, Michelle Pfeiffer ou encore Rihanna y seront passés.

Un cinéma méritocratique

La plongée sous-marine était la destinée initiale de Luc Besson. Né dans le XVe arrondissement de Paris, il était néanmoins éloigné de ce milieu. C’est par son talent et sa détermination que l’homme parviendra à s’imposer comme l’un des plus grands réalisateurs français de son temps (au moins en terme économique pour les plus réservés sur son cinéma). Dans l’antre de la Nef – bâtiment principal où se trouvaient les anciennes turbines d’EDF – se trouve une école unique dans le domaine. L’École de la Cité se veut être un exemple de méritocratie. Ouverte à tout un chacun entre 18 et 25 ans, sans condition de diplôme, elle est accessible par le talent seul. La formation de deux ans y est totalement gratuite. Cette école, Luc Besson l’a façonnée à son image, c’est celle qu’il aurait lui-même rêvé de fréquenter.

Vue d’intérieur de la Nef de la Cité du Cinéma, avec au premier plan une ancienne turbine EDF repeinte par des graffeurs. ©JC Guilloux/Blue Event

Recentrer les productions en France

En 2015, la France battait un record de production de films depuis 1952. Le cinéma est l’un des points forts de notre économie. Pourtant, l’Hexagone ne dispose pas de studios permettant de produire un film dans son intégralité, à l’image de Cinecittà en Italie ou de Pinewood à Londres. La volonté de Luc Besson est de recentraliser les productions françaises en France qui sont souvent délocalisées. En janvier 2016, un nouveau crédit d’impôt pour les productions françaises tournées en langue étrangère est entré en vigueur, la situation semble s’être améliorée. Mais la Cité du cinéma, en 2015, faisait face à des difficultés financières. Pour l’année 2016, les Studios de Paris ont déclaré ne pas pouvoir “communiquer les chiffres à ce jour”. Difficile donc de savoir si Luc Besson a pleinement atteint ses objectifs.

La Cité du cinéma se visite !
L’espace Culture et loisirs de la CCAS vous propose des billets pour visiter la Cité du cinéma.
Tarifs : 10 euros pour les plus de 16 ans et 7 euros pour les 6-16 ans. Billets valables un an.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

un × 5 =

Mentions Légales    I    Vie privée    I    Informations sur les cookies   I    Qui sommes-nous ?    I    Plan du site    I    CCAS ©2018

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?