Le Gaz propulsé en Ligue 1

Supporter du Gazelec©P.Marini/ccas

Supporters du Gazelec © P.Marini/ccas

Historique. La saison prochaine, le Gazélec Football Club d’Ajaccio fera son entrée dans la cour des grandes équipes françaises. Mais le GFCA, ce n’est pas que du « pied ballon »… On a interrogé Pierre Guidicelli, président de l’Union territoriale Corse CMCAS-CCAS et Joachim Bigi, président du GFCA Omnisports.

Depuis le 15 mai c’est officiel, le Gazélec Football Club d’Ajaccio est promu en championnat de Ligue 1 ! Vous pressentiez l’issue de la compétition ?

Pierre Guidicelli, président de la l’Union territoriale Corse CMCAS-CCAS : C’est une très belle surprise ! Il y a trois ans, le GFCA accédait à la Ligue 2. La saison suivante il faisait l’ascenseur, redescendait pour mieux remonter cette saison. Et voilà que nous terminons vice-champion de France de 2e division, alors que l’objectif affiché était le maintien, et notamment la 17e place qui aurait permis au club d’être non relégable.On a commencé à y croire lorsque l’on a gagné le match retour du derby ajaccien chez le voisin de l’AC Ajaccio. Une victoire très nette, 3 à 0. Le maintien était assuré, tout ce qui pouvait venir ensuite n’était que du bonus. Les joueurs ont joué décontracté et la suite, on la connaît, c’est magnifique…

On connaît l’engagement, l’implication des Activités Sociales dans l’histoire du GFCA. Les « anciens » ont dû frissonner d’émotion et de joie…

Jojo Bigi, président du GFCA Omnisports : Pas que les anciens ! Tous, les supporters, les agents, les acteurs de nos Activités Sociales, le peuple Corse ont été surpris et ont spontanément fêté la montée en L1 le 15 mai 2015. Une date qui restera gravée dans nos mémoires, comme celle du 23 Juin 1963, où pour la première fois une équipe Corse, le GFCA Football était sacré Champion de France à Versailles. L’ensemble des médias, corses, nationaux et internationaux considèrent que la montée en L1 est historique, mythique, incroyable, extraordinaire ! Jusqu’en Australie, où ce succès a été qualifié de « conte de fée ». Il n’y a pas de mots… Ce n’est pas seulement la victoire du « Gaz », pas seulement la victoire de nos Activités Sociales, c’est la victoire d’une famille avec un vrai rayonnement sportif et culturel ouvert à l’insertion citoyenne de la jeunesse.

> Lire aussi : “Gazelec omnisports, en Corse, le sport développe le corps et l’esprit

Le tout avec le plus petit budget de la L2 cette saison, et un stade en travaux qui doit voir sa jauge portée à 5 000 places (et restera le plus petit aussi de la L1)…

PG : Nous sommes en train de finaliser la vente du stade Ange Casanova-Mezzavia au club, afin qu’il en devienne pleinement propriétaire – un cas unique en Ligue 1, avec l’Olympique lyonnais qui détient la majeur partie de son futur stade – et puisse se structurer. Le conseil d’administration de la CCAS a voté cette cession début juin.

JB : Il y a aussi le handicap de l’insularité, notamment économique, qu’il ne faut pas sous estimer. Heureusement, comme lors de la construction du stade Ange Casanova par les agents, en synergie avec la population ajaccienne, on peut compter sur de nombreuses personnes qui font vivre les différentes disciplines sportives du GFCA bénévolement sur l’île.

Le GFCA, ce n’est effectivement pas que du football.

PG et JB : Oui finalement, la montée en Ligue 1 d’une équipe du Gazelec n’est pas vraiment une première… Puisque les handballeurs et volleyeurs y évoluent ou y ont évolué. Leur parcours est exemplaire d’ailleurs : qualifiés aux derniers Play-Offs, ils ont même battu l’équipe championne de Turquie de l’Arkaz Izmir, ce que Paris et d’autres n’ont pu faire ! Le handball, la gymnastique, la natation et bien d’autres disciplines se comportent également très bien, au niveau national et régional. Le Gazelec Football Club Ajaccio, avec ses 13 associations sportives fortes de 14 titres de Champion de France et de leurs 2 200 licenciés et 350 scolaires est le vecteur de ce qui constitue nos Activités Sociales, avec le sport et la culture comme principes émancipateurs. Il est la plus belle histoire sportive d’Ajaccio, l’ambassadeur d’une Corse authentique, terre d’accueil, pleine d’avenir à l’image de sa jeunesse aux performances sportives remarquables.

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

17 − 4 =

Mentions Légales    I    Vie privée    I    Informations sur les cookies   I    Qui sommes-nous ?    I    Plan du site    I    CCAS ©2018

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?