Madame B, histoire d’une Nord-Coréenne

©DR

Pendant trois ans, le réalisateur sud-coréen Jero Yun a suivi Madame B, réfugiée nord-coréenne en Chine. Mariée de force, sans papiers, elle vit de trafics, espérant que sa famille puisse enfin la rejoindre. Programmé par l’association Acid cinéma au festival de Cannes 2016, ce documentaire bouleversant est en salles depuis le 22 février.

A 37 ans, Madame B quitte clandestinement la Corée du Nord en laissant ses deux fils et son mari pour aller gagner de l’argent en Chine. Elle promet de revenir au bout d’un an, mais est vendue à une famille de paysans pour être l’épouse du fils unique… Pour y gagner sa vie et aider les siens restés en Corée du Nord, elle devient trafiquante. Après des années de séparation, elle va aider son mari et ses fils coréens à passer en Corée du Sud puis se lancer dans un voyage difficile à travers le Laos et la Thaïlande pour les retrouver dans le “Sud libre”. C’est là qu’elle vit désormais.

A l’origine de ce documentaire, la rencontre du réalisateur avec Madame B, passeuse pour des réfugiés nord-coréens qui entraient en Chine. Pour filmer sa progression, Jero Yu a effectué avec elle et d’autres clandestins nord-coréens une traversée de la Chine, du Laos et d’une partie de la Thaïlande. Dans un entretien au quotidien “Korea JoongAng Daily” (ici sur Courrier international), Yun Jae-ho évoque les conditions particulièrement difficiles du tournage : l’épuisement, la faim, la peur de la mort, jusqu’à son arrestation pour immigration illégale en Thaïlande…

Paroles de cinéastes

La beauté du film réside dans cette dialectique construite subtilement, à l’image de son héroïne, entre épopées migratoires et douceur domestique, peuplée d’êtres délicats pour qui la survie passe par la considération de l’autre. Il trace le portrait de cette puissante ouvrière qui dans sa fuite tisse sa toile affective et œuvre pour l’affranchissement de ceux qu’elle aime.

Marie-Pierre Brêtas et Nathan Nicholovitch, cinéastes membre de l’Association du cinéma indépendant pour sa diffusion (Acid)

Sélections et prix

* Festival International de Moscou – Meilleur Documentaire
* Festival de Zurich – Meilleur Documentaire
* Festival de Jeonju, Corée
* Les Rendez-vous de l’Histoire, Blois
* Les rencontres du cinéma documentaire, Montreuil
* Doc Corsica, Ajaccio
* Les escales documentaires, La Rochelle
* Entrevues Belfort
* RIDM, Montréal

©DR

LA FICHE
Madame B, Histoire d’une Nord-CoréenneFrance/Corée du Sud – 2016 – 1h11 min
Scénario : Jero Yun
Image et son : Jero Yun, Tawan Arun
Montage : Nadia Ben Rachid, Pauline Casalis, Sophie Pouleau, Jean-Marie Lengellé
Musique : Mathieu Regnault

Acid Cannes 2016. Ce film fait partie de la programmation Acid du Festival international du film de Cannes 2016. Depuis 1993, la programmation cannoise de l’Acid est l’occasion de soutenir le cinéma indépendant devant les distributeurs, exploitants et programmateurs internationaux. Les films programmés à Cannes sont ensuite accompagnés par l’Acid et ses cinéastes dans les différentes étapes de la diffusion en salles. L’Acid est partenaire du festival Visions sociales de la CCAS.

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

19 + 13 =

Mentions Légales    I    Vie privée    I    Informations sur les cookies   I    Qui sommes-nous ?    I    Plan du site    I    CCAS ©2018

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?