Concernés, solidaires et utiles

©Julien Millet

Michaël Fieschi, président de la CCAS©Julien Millet

La catastrophe dans les Alpes-Maritimes, le lancement de la Semaine de solidarité avec les réfugiés et le succès de la consultation « Quel bénéficiaire êtes-vous ? », l’actualité de cette semaine est importante. Président de la CCAS, Michaël Fieschi revient, dans l’entretien qu’il nous a accordé, sur ces évènements.

Nous publions cet entretien au lendemain des violents orages qui se sont abattus sur la Côte d’azur. Le bilan, provisoire, est lourd : au moins 20 morts et deux personnes toujours portées disparues. Les dégâts matériels sont très importants. Quel est l’état de la mobilisation des Activités Sociales ?

Tout d’abord, laissez-moi avoir une pensée pour les familles des victimes. Ensuite, c’est l’ensemble des Activités Sociales qui se mobilisent comme à chaque fois qu’une catastrophe se produit. Dès hier, nos collègues élus et bénévoles de la CMCAS de Nice ont immédiatement réagi pour venir en aide aux personnes impactées notamment aux bénéficiaires dont les logements ont été inondés et les biens matériels affectés.

Aujourd’hui, plusieurs milliers de personnes étaient toujours privées d’électricité. En lien avec ErDF, notre centre de vacances de La Napoule a été mis naturellement à disposition afin d’accueillir 45 collègues en mission d’urgence dans les Alpes-Maritimes pour remettre le réseau en état au plus vite. Par ailleurs, notre courtier des assurances a pris contact avec l’ensemble des CMCAS de la région. Il est lui aussi mobilisé auprès des bénéficiaires.

Ces dernières semaines ont, aussi été marquées par l’engagement des Activités Sociales de l’énergie dans le dispositif d’aide au réfugiés mis en œuvre par l’État. Cette décision, approuvée par l’ensemble des fédérations syndicales siégeant au conseil d’administration de la CCAS a suscité de très nombreuses réactions dans le Journal en ligne et les réseaux sociaux, la plupart positives, d’autres franchement hostiles. Pouvez-vous revenir sur les raisons qui vous ont amené à proposer un tel engagement ?

Tout simplement, car nous sommes dans nos missions ! Nous sommes un organisme solidaire, animé et géré par des salariés du service public et des syndicalistes. Nous sommes convaincus du rôle crucial que jouent la solidarité et l’égalité dans une société humaine. Nous ne sommes pas une simple agence de voyage. Quand des hommes, des femmes et des enfants fuient la guerre et les massacres, qu’ils traversent la Méditerranée et une bonne partie de l’Europe au péril de leurs vies, pour trouver chez nous refuge, aide et réconfort, nous sommes là.

Nous sommes souvent critiqués au prétexte que nous serions des privilégiés ; que nos centres de vacances – comme la loi nous y oblige – ne peuvent accueillir que des bénéficiaires des Industries Électrique et Gazière et, de ce fait, certains sont contraints de fermer une partie de l’année et donc, rester vides.

L’occasion nous est donnée d’être à la fois nous-mêmes, je veux dire concernés, solidaires et utiles. Je renvoie la question à ceux qui ne comprennent pas cette décision : faut-il attendre une réquisition préfectorale pour se montrer solidaires ? Pour ma part, je suis très fier de l’engagement des Activités Sociales dans cette page dramatique de l’histoire du monde et du soutien des électriciens, des gaziers et de leurs familles.

Les Activités Sociales ont décidé de proposer à l’ensemble des CMCAS d’organiser du 5 au 9 octobre une Semaine de solidarité aux réfugiés et d’aller à la rencontre des salariés des IEG. Qu’en attendez-vous ?

L’engagement des Activités Sociales auprès des pouvoirs publics pour l’accueil des réfugiés ne serait pas recevable sans la participation active des électriciens et des gaziers à cet élan de solidarité.

D’abord à travers une collecte de fonds assurés par la Fédération Nationale des Électriciens et Gaziers du Secours populaire français. Mais nous savons également que de nombreux collègues souhaitent prolonger ce don par un engagement plus direct et plus concret. Nous leurs proposons de se faire connaître. Ils seront soit intégrés aux dispositifs d’accompagnement que nous voulons mettre en place à l’arrivée de familles, soit de les mettre en contact avec des associations amies, telle que France Terre d’Asile.

Enfin, j’espère également que cette semaine sera une période de débats et d’expressions contre la guerre et pour la paix.

Un mot sur le bilan de la consultation « Quel bénéficiaire êtes-vous ? » qui s’est déroulée cet été.

Les données collectées au cours de cette enquête auprès des bénéficiaires sont en cours d’étude. Nous en serons davantage dans les prochaines semaines. Mais 48 951 réponses sur 185 000 sollicitations par mail, c’est un résultat extrêmement positif. Les spécialistes d’Ipsos, considèrent même que c’est du jamais vu. Ce résultat témoigne, une fois de plus, de l’intérêt que portent les salariés des Industries Électrique et Gazière à leurs Activités Sociales, ce qui est toujours très encourageant.

6 Commentaires
  1. Fort 4 ans Il y a

    Il est normal que nos centre soient uniquement ouvert au agent et familles des IEG d’autre part légalement celà pose des problemes.
    Un CE ne doit pas devenir une entreprise commerciale ,laisser glisser les critiques me semble judicieu et demande toi ce que diraient ces personnes si la situation était inversée.

    Oui moi aussi je pense que certain centres une durée d’ouverture vraiment trop courte qui pose question

    Autre sujet
    Je crois qu’un rappel au respect de nos institutions et aux régles de vie en collectivité mème celles un peu contraignantes ne serai pas superflu pour tous responsable compris bonne journée

  2. MAURY 4 ans Il y a

    Bonjour,
    Pleinement d’accord avec Claude Ducasse. Les centres de vacances qui se trouvent dans une région où le climat le permet (exemples: Languedoc-Roussillon, Côte d’Azur et arrière pays provençal, sud de la côte aquitaine), devraient pouvoir accueillir des bénéficiaires jusqu’à fin septembre. Je connais des retraités qui seraient intéressés mais qui, à cause de la fermeture des villages CCAS, vont louer des bungalows dans des campings privés.
    Les résultats de la consultation des bénéficiaires iront peut-être dans ce sens.

  3. DAUSQUE 4 ans Il y a

    bonjour. les agents en inactivités de service sont ils considérés comme de possible bénévole? Si oui la prolongation de l’ouverture des centres auraient un début de solution, n’est il point?

  4. PARENT 4 ans Il y a

    Je serai assez d’accord pour que certains centres puissent recevoir des réfugiés alors que le froid arrive.
    Mais ceci devrait se faire avec un encadrement et une présence
    afin que tout se passe pour le mieux, dans le respect de nos installations.
    Et qui paiera les encadrants ? Est-ce que ce seront des bénévoles ?
    Merci.

  5. Picatto 4 ans Il y a

    C’est un peut trop facile de dire que nous sommes des privilégiés en tant que bénéficiaires.
    Je pense que les vrais privilégiées sous vous, les responsables de la CCAS, qui pense toujours faire mieux que tout le monde, mais qui favorisent toujours les mêmes, les soit disant réfugier ou autres.
    A force de nous culpabiliser, vous allez faire de nous des individualistes…

  6. Ducasse Claude 4 ans Il y a

    Nous sommes souvent critiqués …… que nos centres de vacances – …… – ne peuvent accueillir que des bénéficiaires des Industries Électrique et Gazière et, de ce fait, certains sont contraints de fermer une partie de l’année et donc, rester vides.

    Bonjour
    Je ne possédais pas l’information que nos centres devaient fermer car ils ne pouvaient recevoir que des bénéficiaires des IEG !!
    Cependant, que penser des centres qui ferment précocément fin aout, quand la saison est encore favorable qu’il y a des encadrants bénévoles pour remettre les clefs aux vacanciers.
    Cette disposition permettrait de prolonger la saison estivale, d’assurer des recettes mais peut être élargie à d’autres CT montagne et campagne.
    Seulement, faut-il bien vouloir l’organiser ….
    DC

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

3 + quinze =

Mentions Légales    I    Vie privée    I    Informations sur les cookies   I    Qui sommes-nous ?    I    Plan du site    I    CCAS ©2018

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?