Discours_de_Léon_Blum_au_Congrès_socialiste_1932-1024x350
Histoire sociale
Chronique de l’année 1936

Des plus grandes grèves de l’histoire de France ; le Front populaire et ses immenses conquêtes sociales, les congés payés et la semaine de 40 heures au début de la guerre civile espagnole, qui finira par la victoire de Franco installant le fascisme durant quatre décennies au sud des Pyrénées ; et les Jeux olympiques de Berlin, vitrine du nazisme triomphant. Quatre-vingts ans plus tard, le Journal en ligne entame une chronique de ces mois décisifs de 1936 qui ont marqué l’histoire, et se révèlent aujourd’hui plein d’enseignements.

#16 - Chronique de 1936

La “pause” qui préludera à la chute

Dernier épisode de notre chronique de 1936. Le 24 février 1937, Léon Blum annonce “une pause” dans les réformes sociales conduites par son gouvernement. Face à la menace nazie, le Front populaire investira désormais l’argent des “grands travaux” dans l’armement militaire, signant sa propre chute. Il aura duré moins de treize mois.

#15 - Chronique de 1936

L’occasion manquée en Algérie

Il est passé inaperçu de ses contemporains, mais c’est sans doute un des plus gros échecs du Front populaire. Le gouvernement de Léon Blum avait en tête de réformer le statut juridique des “indigènes” de l’Algérie française, pour donner à certains d’entre eux les attributs de la citoyenneté. Mais il renonça sans même combattre, confronté à l’opposition des riches colons d’Algérie.

#14 – CHRONIQUE DE 1936

Fin 1936, les germes de la division

Décembre 1936. Sur le plan de la politique intérieure, communistes, radicaux et socialistes restent d’accord sur les grandes lignes. Mais l’aggravation des tensions internationales creuse des fossés de plus en plus profonds entre les trois composantes du Front populaire.

#13 – CHRONIQUE DE 1936

Le choc du pacte anti-Komintern

En 1936, l’Allemagne anticommuniste et le Japon, ennemis d’hier, signent le pacte anti-Komintern, dirigé contre l’URSS, alors amie du Front populaire.

#12 - Chronique de 1936

La guerre d’Espagne, prélude au deuxième conflit mondial

C’est au début du mois d’octobre 1936 que la guerre civile espagnole, qui a éclaté avec le soulèvement d’une partie de l’armée emmenée par le général Franco le 17 juillet, tourne à l’affrontement européen. Le conflit espagnol s’est transformé en ce que l’on pourra lire, rétrospectivement, comme une répétition générale de la Seconde Guerre mondiale. C’est le onzième épisode de […]

#11 - CHRONIQUE DE 1936

La droitisation de l’opposition au Front populaire

On se souvient souvent de l’époque du Front populaire comme d’une période d’unité, de fraternité et de communion nationale. L’image n’est qu’en partie juste. Car le gouvernement de Léon Blum n’eut pas, loin de là, que des partisans. Il est même à l’origine d’une droitisation de l’opposition, allant pour certains partis jusqu’au choix délibéré de la violence politique. C’est le dixième épisode […]

#10 - Chronique de 1936

Front populaire : le choix du réarmement a freiné ses ambitions sociales

Après l’inoubliable mois d’août 1936, le premier des congés payés, la reprise du travail à la rentrée de septembre se fait dans un climat tendu. L’euphorie du printemps est bien loin. Tous les sympathisants du Front populaire le sentent : l’automne sera difficile. C’est le neuvième épisode de notre chronique de 1936. 

#9 - CHRONIQUES DE 1936

JO d’été à Berlin : le compromis du Front populaire

Du 1er au 16 août 1936 se déroulent à Berlin les Jeux olympiques d’été. Pour les nazis, c’est une apothéose. Pour la gauche française et le gouvernement du Front populaire, c’est un dilemme : participer aux Jeux et cautionner le nazisme par leur présence, ou boycotter la compétition, au détriment de l’idéal pacifiste et apolitique de l’olympisme ?

#8 - CHRONIQUES DE 1936

Putsch en Espagne : les atermoiements du Front populaire

Le 14 juillet 1936, à l’occasion de la fête nationale, toutes les forces réunies dans le Front populaire défilent à Paris dans une atmosphère euphorique. Mais trois jours plus tard, l’unité du Front populaire va butter sur un premier obstacle, imprévisible : le putsch d’un certain général Franco en Espagne. C’est le huitième épisode de notre chronique de 1936.

#7 - CHRONIQUES DE 1936

Les trois premières mesures économiques du Front populaire

On se souvient souvent, et à juste titre, des avancées sociales du Front populaire. Mais c’est aussi sur le terrain de l’économie, prise en main par l’Etat, que l’action du gouvernement de Léon Blum s’est exercée. Et ce, dès les premières semaines de son arrivée au pouvoir. C’est le septième épisode de notre chronique de 1936. 

#6 - CHRONIQUE DE 1936

Les grèves de 1936 ont transformé le paysage syndical

C’est un aspect méconnu des grandes grèves du printemps 1936. Elles ont, on le sait, conduit à des avancées sociales majeures. Mais elles ont aussi bouleversé en profondeur le paysage syndical français, pour lui donner une forme qu’il va conserver pendant des décennies. C’est le sixième volet de notre chronique sur l’année 1936. 

#5 - CHRONIQUE DE 1936

Eté 1936 : les trois mesures emblématiques du Front populaire

Pour des millions de salariés, ce fut le symbole le plus éclatant du Front populaire. Le jour même de l’été 1936, le « Journal officiel » publie trois lois instaurant les conventions collectives, deux semaines de congé payé, et la semaine de 40 heures sans réduction de salaire. Trois mesures emblématiques du progrès social, mais dont on a souvent oublié […]

#4 - CHRONIQUE DE 1936

Manifestation du 24 mai 1936 : vers la grève générale !

Soixante-dix ans : c’est peu ou prou ce qui séparait le Front populaire de la Commune de Paris. Et c’est pour lui rendre hommage qu’une foule immense se rassemble le 24 mai 1936 pour la montée au mur des Fédérés au cimetière du Père-Lachaise, dernier bastion des communards écrasés par les versaillais durant la Semaine sanglante de mai 1871. C’est […]

#3 - CHRONIQUE DE 1936

Elections de mai 1936 : la victoire du Front populaire

Rien ne vaut les unes des quotidiens annonçant la victoire des candidats du Front populaire aux élections législatives du 3 mai 1936 pour ressentir combien l’événement fut perçu comme immense par ses contemporains. « Victoire ! » annonce sur cinq colonnes « L’Humanité ». C’est le troisième épisode de notre chronique de 1936.

#2 - CHRONIQUE DE 1936

Thorez : le discours de la “main tendue”

 Il y a quatre-vingt ans, le secrétaire général du Parti communiste français Maurice Thorez tendait la main aux catholiques et à la droite, au nom de l’union nationale face à la menace fasciste. Ce discours de la “main tendue” préfigure l’alliance victorieuse qui permettra l’arrivée au pouvoir du Front populaire. C’est le deuxième épisode de notre chronique de 1936.

#1 - CHRONIQUE DE 1936

Toulouse, 1936 : l’union syndicale contre le fascisme

Lors du congrès de Toulouse, en mars 1936, les deux branches rivales de la CGT, séparées depuis 1921, décident de se réunifier. C’est la première étape vers l’unité syndicale en France. C’est le premier épisode de notre chronique de 1936.

Mentions Légales    I    Vie privée    I    Informations sur les cookies   I    Qui sommes-nous ?    I    Plan du site    I    CCAS ©2018

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?