Guide de survie à Soulac

Comme dans chaque festival, connaître certaines règles est important pour sa survie. ©Charles Crié/ CCAS

Le Festival d’Énergies approche à grands pas. Soulac, c’est le rendez-vous des jeunes électricien·nes et gazier.ères qui a lieu tous les deux ans. Voici quelques conseils pour y survivre… À compléter sans modération si vous avez aussi des combines !

1. Prépare bien ta valise

Bon ok, ça c’est pas vraiment à Soulac que ça se passe. Mais réfléchis quand même bien à ce que tu mets dans ta valise. Car tu vas devoir survivre à tout un tas de situations au Festival d’Énergies, et parfois à des imprévus : concerts, apéros avec tes amis, rancards improvisés, matinée gueule de bois, voyages aller et retour… Il faut quand même que tu aies de quoi profiter de cet événement qui n’a lieu que tous les deux ans !

2. Ne te perds pas !

Dit comme ça, ça a l’air évident. Sauf que Soulac, c’est… très grand. Cette année, plus de 11 000 personnes sont attendues. Donc tu te doutes bien que si tu n’arrives pas à te repérer et qu’en plus tu as bu quelques verres, tu vas vite être à la ramasse.

Le plan et le programme : les incontournables du festival d’Énergies.

Mais bon, comme on est sympa, on peut te donner quelques tuyaux :

  • Utilise les plans sur place (avoue que tu n’y aurais pas pensé) ;
  • Repère-toi avec les jolis noms de rues de ces gens que l’on admire, et enregistre bien que le point infos est sous la tente des Activités Sociales, rue Angela Davis ;
  • Oublie les applis : pas sûr que Google Maps connaisse la place Malala Yousafzai ou la rue Simone-Veil à Soulac-sur-Mer ;
  • Arrête-toi aux stands des CMCAS qui pourront t’aider, te proposer des trucs sympas et papoter un peu avec toi ;
  • Interrroge les personnes super-sympas qui t’entourent (c’est un bon moyen de faire des rencontres), et n’oublie pas tes anges gardiens : les régulateurs et les régulatrices !

3. Bois un peu d’eau

Surtout s’il fait chaud ! Car n’oublie pas que l’eau, bien commun de l’humanité, c’est quand même un peu important. Si tu as des doutes, va faire un tour chez Apparat Énergie  à l’entrée E1 du festival, asso de prévention qui t’expliquera tout ça !

4. Va te la péter sur les réseaux sociaux

Ne fais pas l’innocent·e, on sait que tu vas en avoir envie ! Soulac, c’est une fois tous les deux ans. Tu passes deux jours à faire la fête, à voir des concerts que tu adores avec tes potes. Alors on ne t’en voudra pas d’utiliser les hashtag #festivaldenergies et #Soulac sur Instagram (@ccasasnrj)

5. Si tu es à moitié sourd, mets tes bouchons d’oreilles

Même si t’es pas à moitié sourd, d’ailleurs. Hyphen Hyphen, ça envoie du lourd en concert. Si tu veux encore avoir des tympans à l’issue du week-end, on te conseille d’en utiliser : de toute façon, tu vas en trouver un peu partout sur le festival, notamment au stand de la Camieg.

6. Si tu veux pécho, vas-y mollo

(C’est au moins la question la plus importante de tout l’article.) Bon, on imagine que tu as déjà tes techniques. Mais au cas où, voici quelques endroits stratégiques : les stands de CMCAS, les concerts, le camping, les lieux de débat…

Comment pécho ? Le regard, le sourire et l’humour… Par contre, ne fais pas ton relou, tu l’auras sûrement compris grâce à l’affaire Weinstein.

Si jamais ça marche pour toi, n’oublie pas de te PROTÉGER. On ne le répète jamais assez. Surtout qu’il y aura des préservatifs un peu partout, gratuits bien entendu. Passe au stand d’Energay, ils en ont plein, y compris pour femmes, avec des messages sympas en plus.

Le stand d’Energay en 2016, asso LGBT+ des entreprises de l’énergie, où il fait bon passer un petit moment. ©Charles Crié/ CCAS

7. Si tu es un phobique des moustiques, prépare-toi à la guerre !

Chaleur et camping obligent, il y aura sûrement pas mal de moustiques à Soulac. Donc si tu détestes ça, un conseil, achète ce qu’il faut à la pharmacie avant. Sinon, la Croix-Rouge sur place mettra de la crème sur tes bobos.

Les jolies tentes colorées dans l’un des campings à Soulac-sur-Mer. ©Delaine Didier/ CCAS

8. Si t’as faim : tu vas être servi !

En tout, il y aura 40 espaces de CMCAS, et bon nombre d’entre eux proposent une restauration de terroir. Si tu es gourmand, on te conseille de tester le maximum de stands ! On commence par un sauté de canard (Agen-Gironde-Périgueux), on enchaîne avec les petits pains chauds aux rillettes d’Anjou (Anjou-Maine et Loire-Atlantique-Vendée), on fait couler le tout avec une bonne paella au stand Aude-Pyrénées-Orientales. Sans oublier le bio et vegan du Béarn-Bigorre et la gardiane de taureau du Languedoc… Bref, tu ne vas pas mourir de faim. Pour faire ton menu à l’avance, c’est par là.

9. Mal au dos ? Bon plan pour les fans de massage !

Qui n’aime pas les massages ici ? Si tu as envie de te décontracter un moment dans le week-end, le stand des Activités Sociales propose des massages. C’est quand même tentant…

10. S’il fait chaud, protège-toi du soleil

Bon, rien à dire de plus.

11. N’oublie pas de rapporter des souvenirs à tes collègues, tes potes, ton mec/ta meuf ou à tes gosses que tu as laissés à la maison

Eh oui, c’est déjà pas cool d’abandonner les siens et en plus de les narguer sur les réseaux sociaux, donc fais pas ton égoïste et rapporte au moins un petit souvenir. Il y aura plein de goodies à ramener !

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

cinq + 10 =

Mentions Légales    I    Vie privée    I    Informations sur les cookies   I    Qui sommes-nous ?    I    Plan du site    I    CCAS ©2018

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?