Le Cap, héros du jour

 Inauguration du Cap d'Agde avec Michael Fieschi et Laurent Salançon © Joseph Marando /CCAS

Inauguration du Cap d’Agde avec Michael Fieschi et Laurent Salançon © Joseph Marando /CCAS

Le 29 juin dernier, en présence de tous les acteurs de ce « chantier », a eu lieu l’inauguration du nouveau centre de tourisme du cap d’Agde. Au-delà du côté festif, le fil rouge de cette journée aura été la pérennisation du patrimoine des Activités Sociales, du tourisme social et de son ancrage dans cette région languedocienne.

Dans les allées du centre, en cette matinée estivale, le mercure grimpe sous l’effet conjugué du soleil et du bitume. Sous une chaleur accablante, le cap se lève pour le grand jour… Après neuf mois de travaux, c’est en début d’après-midi que le ruban doit être coupé. Pour l’heure, entre l’assemblée générale de la CMCAS Languedoc, les préparatifs pour le lancement de la partie d’échecs majoritaire en ligne, ceux du protocole et du buffet festif… côté personnel et organisation, c’est l’empressement.

Côté bénéficiaires en revanche, arrivés la veille pour inaugurer leur centre, c’est plutôt la détente. Au sein des 176 nouveaux gîtes, café, chocolat et autre tartines occupent les tables. Sur sa terrasse, Thierry, agenda culturel à la main, profite, lui, d’un bol d’air, d’un soupçon de fraîcheur… A l’ombre du pin parasol jouxtant sa résidence mobile de loisir, le vacancier savoure. « Nous sommes là pour une semaine. Alors on établit le planning. Mais ce centre on connait. Et par rapport aux anciens gîtes, au niveau du confort, c’est le top ! » Un peu plus loin, au “Mont St Clair, gîte 5-27” Isabelle arbore le même engouement. Située juste en face de la tribune à côté de l’échiquier géant elle sera aux premières loges pour le discours inaugural. « C’est super. C’est le bonheur. Le soleil, la qualité des prestations des nouvelles habitations. C’est même un peu déstabilisant… Et puis le calme, du moins pour le moment ! » Lucide, la formatrice chez EDF à la Défense.

Car lorsque le soleil atteint le zénith, l’agitation devient alors suintante. A l’approche du protocole, la circulation des vacanciers se fait de plus en plus dense dans les allées de l’institution. Et si du côté du bar, les premières notes de musique du groupe Pina Colada, qui orchestrera la visite guidée du centre, attirent les foules, en salle Molière, théâtre de l’assemblée générale de la CMCAS Languedoc les applaudissements finissent de rassembler tout le monde sur la ligne de départ. Le tour de centre rythmé au son des guitares, trombones ou autre trompette peut alors commencer. La fanfare ouvre et la caravane suit ! Côte à côte, bravant la canicule, bénéficiaires et nombreux élus présents échangent, communient dans une complicité évidente. Le bonheur est dans le vrai. Et après un petit quart d’heure qui marque la fin de fin de la boucle c’est alors le moment de jouer.

Devant le grand échiquier à terre, au côté de Bob Textoris, vice-président de l’association CapEchecs, et de son partenaire Bachar Kouatly, Grand-Maitre-International, Michaël Fieschi, président de la CCAS, s’emballe… C’est le cavalier blanc qu’il choisit pour lancer la partie majoritaire sur le net. Un coup en F3 très apprécié par Isabelle sur la terrasse de son T4. Un peu plus tard, à la tribune, aux côtés de Laurent Salançon, président de la CMCAS Languedoc, pour qui cette rénovation est l’exemple « du renouveau de nos vacances qui se dessine », le président de la CCAS entre alors dans une autre partie, plus pédagogique et revendicative. « Le Statut pour l’ensemble des personnels des entreprises des Industries Electrique et Gazière, le droit aux vacances pour tous, à l’heure où seulement 52 % des Français peuvent se permettre de prendre des congés ; l’actualité brûlante, « le terrorisme, le sort désastreux réservé aux migrants dans cette même mer Méditerranée sont des faits qui doivent aussi nous aider à relativiser. Et à nous faire comprendre à quel point le vivre ensemble a du sens ! ».

Quant à la justification des travaux en cours sur l’ensemble du patrimoine de la CCAS, « ce qui fait débat », l’élu évoquera entre autres « des bénéficiaires qui changent et ont d’autres demandes… » Il est presque 13h30 et malgré la chaleur croissante, la réceptivité des vacanciers ne fléchit pas. Et l’empathie est même patente. Le ruban rouge est alors déroulé. Les deux élus, locaux et nationaux s’avancent et donnent le coup de ciseaux à deux mains ! Ça y est, le nouveau centre de tourisme du cap d’Agde peut entamer sa nouvelle vie. Qu’elle soit la plus longue possible !

Alors heureux ?

Réactions à chaud…

Véronique et Thierry, CMCAS Loire-Atlantique-Vendée

Véronique et Thierry © Joseph Marando/CCAS

Véronique et Thierry © Joseph Marando/CCAS

« Nous avons suivi l’évolution des travaux sur le net, la page Facebook de la CCAS et nous sommes fort agréablement surpris. Conserver son patrimoine c’est très important même si cela doit passer par des investissements coûteux. Car les conventions ont leurs limites… Au niveau du confort, les gîtes sont au top. Peut-être que ça manque un peu d’intimité, mais ça peut aussi être un atout pour échanger avec les collègues. Maintenant reste à savoir le coût de la maintenance de ces infrastructures ? »

Pascale et Philippe, CMCAS Dauphiné Pays-de-Rhône

Pascale et Philippe © Joseph Marando/CCAS

Pascale et Philippe © Joseph Marando/CCAS

« Nous étions venus en 1973…alors la transition ! Même si le centre a un peu perdu de son charme avec les petites placettes d’antan, un peu moins de végétation aussi, ça reste un endroit magique. Et là c’est du 5 étoiles au niveau du confort ! Honnêtement (Philippe), en voyant les photos des travaux, je m’attendais à trouver une sorte de camp militaire ! Mais à l’arrivée, je trouve que l’intimité est tout de même respectée. Et puis si ça vieillit bien, je l’espère, toute cette végétation va croître et embellir le centre. De toute façon, ce que nous recherchons en premier, c’est le contact, la convivialité et les échanges. Et ici, apparemment, c’est le cas. »

Isabelle, CMCAS Hauts-de-Seine

 Isabelle © Joseph Marando/CCAS

Isabelle © Joseph Marando/CCAS

« Avec tout ce confort, pour discuter se ressourcer et échanger, je pense que c’est le summum. On est peut-être plus serein. Car, à vrai dire, lorsque j’ai été affectée, j’appréhendais un peu… Etant déjà venue il y 25 ans, je me demandais si j’allais retrouver cette convivialité avec tout ce « luxe ». Or la réunion d’accueil d’hier soir m’a en partie rassurée. De toute façon, j’étais pour cette rénovation à plusieurs titres. D’abord pour la vétusté des anciens gîtes mais aussi car je crois que ça répond plus à un changement, un renouvellement de bénéficiaires qui ont des demandes différentes. Et la CCAS a pour vocation d’être plurielle dans ses réponses et dans ses offres, non ? »

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

douze − onze =

Mentions Légales    I    Vie privée    I    Informations sur les cookies   I    Qui sommes-nous ?    I    Plan du site    I    CCAS ©2018

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?