Ode à Camplong

Le village médiéval de Lagrasse, à 6 km de Camplong d'Aude, fait partie du réseau des plus beaux villages de France. ©Eric Raz/CCAS

Le village médiéval de Lagrasse, à 6 km de Camplong d’Aude, fait partie du réseau des plus beaux villages de France. ©Eric Raz/CCAS

Loin de l’agitation du bord de mer, l’antre des Corbières-Minervois dévoile de petites merveilles. À partir de Camplong-d’Aude, percer les secrets d’une terre où la vigne est reine, les châteaux et abbayes sont légion. Et la quiétude, un mode de vie.

Laisser derrière soi l’effervescence de la Méditerranée et s’enfoncer dans l’arrière-pays. Camplong-d’Aude, coquet village de 400 âmes, se niche dans le massif des Corbières au pied du mont Alaric. Il tire son nom du latin “campus longus” : les champs longs. Un pays de vignes arrosé par un soleil de plomb, qui donne au vin (AOC Corbières) toute sa vigueur.

Prendre de la hauteur, serpenter à travers les collines. Un regard pour embrasser la campagne bigarrée, la nature foisonnante où se mêlent les effluves entêtants de la garrigue, des pinèdes et sous-bois de chênes verts. De cette flore généreuse émergent, çà et là, la pointe d’un clocher, un château, des maisons de pierre sèche… La vie est là qui s’épanouit, cachée. À deux pas de Camplong, Ribaute enjambe l’Orbieu. La rivière s’égaille gentiment entre ses rives rocheuses pour finir, plus loin, en cascade. Vacanciers et locaux viennent s’y baigner, dès l’été venu.

Ribaute d’Aude, traversé par l’Orbieu. ©Eric Raz/CCAS

Un saut de puce en Carcassonnais, voilà les gorges du Congoust (Montlaur) qui exhibent un paysage accidenté d’une grande pureté. Se laisser happer par la sérénité qui s’en dégage. “Passage étranglé” selon les Romains, elles sont aisément accessibles avec la promesse d’une jolie balade au coeur d’un site sauvage préservé.

Les gorges du Congoust, à Montlaur. ©Eric Raz/CCAS

Monter vers le nord. Traverser quelques villages. Prendre le temps de s’y intéresser. Se reposer à l’ombre des légendaires allées de platanes qui forment des voûtes végétales remarquables. “C’est un pays rural. Il faut se laisser aller au gré de ses envies, se promener dans les villages qui sont autant de trésors à découvrir”, raconte Karine Valero, animatrice culturelle au centre de vacances CCAS de Camplong. Croiser le fameux canal du Midi qui continue, indolent, sa route vers Béziers (10 000 passages l’an à l’écluse d’Argens-Minervois). Envier les estivants sur les pénichettes qui flânent au fil de l’eau…

Le canal du midi, classé au patrimoine mondial de l’Unesco. ©Eric Raz/CCAS

Redescendre au sud ; s’échapper en Narbonnais pour contempler la somptueuse abbaye de Fontfroide, dissimulée au milieu de 2 000 hectares de végétation. Un joyau cistercien du XIIe siècle, sauvé in extremis de la ruine en 1908, qui joua un rôle essentiel pendant la guerre contre les cathares. Bifurquer à l’ouest dans les Corbières pour admirer un autre bijou, labellisé l’un des plus beaux villages de France : Lagrasse. La grâce… Son ancienne halle, superbe, ses ruelles pavées, son abbaye bénédictine, classée monument historique (40 000 visiteurs par an).

L’abbaye bénédictine de Sainte-Marie de Lagrasse (à g.) et l’abbaye de Fontfroide.

Le temps semble y être suspendu. Pourtant, tout est bien vivant, animé. Et pas seulement à la faveur des touristes… C’est tout à côté, à Camplong-d’Aude, que la CCAS a choisi de s’installer, il y a presque trente ans. L’an prochain, la CCAS et la municipalité de Camplong fêteront leurs noces de perle. Longue vie et tous nos voeux de réussite aux deux partenaires.



Sentier sculpturel de Mayronnes : un musée à ciel ouvert

Se balader dans un joli endroit tout en contemplant des sculptures contemporaines, tel est le concept du Sentier sculpturel de Mayronnes (Hautes Corbières). Il a suffi qu’un artiste tombe amoureux de ce petit coin de campagne pour transformer cette promenade en un lieu où art contemporain et nature font corps. En 1993, Bozo, sculpteur nantais, expose quelques-unes de ses oeuvres sur un chemin de randonnée à Mayronnes. Devant l’affluence, l’association mayronnaise Hérésies est créée afin de pérenniser l’idée, inaugurant ainsi le premier sentier sculpturel. Depuis, chaque année d’avril à octobre, des oeuvres contemporaines sont exposées sur le sentier de Mayronnes.

S’y rendre
Sentier Sculpturel de Mayronnes-Heresies
Ferme de Carrus, 11220 Mayronnes
tél. : 04.68.43.12.37

Accès gratuit toutes l’année au sentier permanent (7 jours sur 7, 24h sur 24)

Site internetwww.sentiersculpturel.com



Montolieu, village du livre

Ce village, à 15 km de Carcassonne, est à lui seul une curiosité. Il peut se targuer d’abriter 16 librairies ! Et un musée des Arts et des Métiers du livre. Depuis 1989, à l’initiative d’un ancien relieur, Michel Braibant, Montolieu est devenu le village du livre. Il regroupe également des artisans du livre : calligraphe, relieur, enlumineur… et de nombreux ateliers d’artistes. Un village où il fait bon lire.

Musée des arts et métiers du livre
39, rue de la Mairie, 11170 Montolieu

Tarifs : (visite libre) 3 euros, (visite guidée) 5 euros.
Réservations : 04 68 24 80 04 / montolieuvdlatelier@gmail.com

Site internet : www.montolieu-livre.fr



La spiruline audoise

Emmannuel Rousseau, de l’élevage Spiruline du Val de Dague. ©Eric Raz/CCAS

C’est sous serres, dans une eau douce salée à 30-35 °C, que la spiruline s’épanouit. Cette algue alimentaire microscopique, plus proche de la bactérie, est dotée de toutes les vertus. Riche en protéines, en vitamines, minéraux, oligo-éléments, elle croît à une allure vertigineuse (+ 25 % par jour). Emmanuel Rousseau la produit en culture artisanale biologique, à Pradelles-en-Val. Il reçoit volontiers, sur rendez-vous, les curieux qui souhaitent tout savoir de la culture de la spiruline et de ses bienfaits.

S’y rendre
Spiruline du Val de Dagne,
1 place de la mairie, 11220 Montlaur
Tél. : 06 11 61 56 35 ou formulaire de contact 

Site internet : www.spiruline-valdedagne.fr



Les Estivales, festival de l’en-commun

Le centre de vacances CCAS de Camplong-d’Aude a ceci d’atypique qu’il est intégré au village. Les bénéficiaires sont les hôtes des Camplonnais, qui ont à coeur de faire découvrir leur région. Le premier d’entre eux, le maire (PCF) Serge Lépine, assiste à chacune des réunions d’accueil du centre de vacances. Des relations étroites se sont nouées entre eux témoignant d’un partenariat indéfectible, scellé il y a trente ans.

Des animations communes avec la mairie sont organisées tout au long de l’été. Ainsi, les Estivales proposent un programme artistique multidisciplinaire, dont des rencontres culturelles CCAS. “Sans les tournées culturelles de la CCAS, on n’aurait jamais eu l’idée de monter ce festival qui marche du feu de Dieu et fait se rencontrer les habitants et les vacanciers en créant des liens formidables”, confiait le maire dans un entretien la saison dernière. Concerts, projections sous les étoiles, dégustations, cirque et causeries sont à retrouver du 6 au 25 août, dans l’amphithéâtre Gilles-Pau.

Voir le programme 2018



Infos pratiques

Le centre de vacances de Camplong d’Aude. ©Eric Raz/CCAS

Village de gîtes Paul-Balmigère
11200 Camplong d’Aude
Tél. : 04 68 43 55 01.

Voir les séjours disponibles

lien vers site vacances

Réservation, catalogues, séjours en France ou à l’étranger… : bienvenue dans la rubrique Vacances du site ccas.fr

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

Mentions Légales    I    Vie privée    I    Informations sur les cookies   I    Qui sommes-nous ?    I    Plan du site    I    CCAS ©2018

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?