Arthur Baley, hydraulicien et bâtisseur des Activités Sociales

Originaire de Caen, Arthur Baley travaille au groupement d’usines Palaminy, en Haute-Garonne. ©Monique Castro/CCAS

Arthur Baley, 25 ans, est technicien hydraulique en Haute-Garonne. Ce jeune montagnard d’adoption voit dans les activités de la CCAS un espace de communion indispensable pour faire vivre l’esprit de famille.

Technicien d’exploitation hydraulique au sein du groupement d’usines Palaminy qui exploite cinq usines sur la Garonne de Mancioux à Toulouse, Arthur Baley est entré en apprentissage à EDF à 18 ans. Il y a sept ans de cela. “Je ne pensais ni à EDF, ni à l’hydraulique, se souvient-il. C’est quand j’ai voulu faire mon BTS électrotechnique par alternance que je me suis retrouvé par hasard dans le groupement d’usines du Couserans, en Ariège.” Pour ce jeune originaire de Caen qui a toujours rêvé de vivre à la montagne, c’était une destination inespérée.

“Ce qui me plaît aussi dans ce métier, c’est de travailler dans de petites équipes, ajoute-t-il, nous sommes vingt-deux, dont les deux tiers ont à peine 30 ans.” Si Arthur Baley “aime les usines et les machines hydrauliques qui sont si intéressantes”, il se réjouit également à l’idée “d’exploiter une énergie propre”. Son job, “où il n’y a pas deux journées qui se ressemblent”, consiste à assurer l’entretien et la maintenance des usines. “Ainsi que la mise à jour, précise-t-il. Cela revient à intervenir quand le système est défaillant et qu’il faut le mettre aux normes ou le rénover.”

Interrogé sur l’avenir de l’hydraulique, menacé de renouvellements de concession dont EDF est exclu, le jeune hydraulicien se désole : “c’est un peu triste de voir les biens de l’État bradés sous couvert de concurrence. L’eau appartient à tout le monde, on ne peut pas la privatiser. J’ai fait grève [lors de la journée d’action intersyndicale, le 13 mars dernier, ndlr], on avait rarement vu autant de grévistes au niveau national.”

Il partage son hobby, le karting

Dès son embauche, voici quatre ans, Arthur Baley “se rapproche petit à petit et de plus en plus” des Activités Sociales de l’énergie. Il participe à des sorties ski et à des journées découvertes dans la région. “Ça crée des liens et une vraie communion, apprécie-t-il. Ce sont ces activités qui font vivre l’esprit de famille.” À son tour de partager un hobby. “J’ai mis en place des séances de karting pour les 18-30 ans, annonce-t-il, mais qui sont ouvertes à tous.” En véritable montagnard qu’il est devenu, il accompagne aussi les enfants dans le cadre des Mercredis à la neige, sorties ski organisées de janvier à mars par la CMCAS Toulouse à la station du Mourtis, dans les Pyrénées Commingeoises, pour les enfants de 7 à 17 ans. 

Nous le rencontrons au siège de la CMCAS Toulouse, où il est venu participer à l’organisation du Festival d’Énergies qui aura lieu en mai à Soulac-sur-Mer (Gironde). “Chaque région a son stand, explique-t-il, nous préparons des spécialités locales pour la restauration, ainsi qu’une exposition. Ces rencontres apportent de la diversité et de la culture.” Et son œil pétillait tellement quand il a appris que la CMCAS Toulouse projetait de relancer son partenariat avec Cuba que l’on peut être sûr que ce partenariat ne se fera pas sans lui !

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

Mentions Légales    I    Vie privée    I    Informations sur les cookies   I    Qui sommes-nous ?    I    Plan du site    I    CCAS ©2018

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?