Colo écocitoyenne 15-17 ans : “On sème des graines”

Fabien Lebrun encadre des colos CCAS depuis plus de vingt ans. Il est également sociologue et auteur du livre “On achève bien les enfants. Écrans et barbarie numérique” (Éditions Le Bord de l’eau, 2020). Il enquête notamment sur l’impact humain et environnemental de l’industrie du smartphone en République démocratique du Congo. ©Anna Picco

Une douzaine d’ados vont sillonner la Bretagne du 9 au 22 juillet à la rencontre des acteurs locaux de l’alimentation et de la protection de l’environnement. Entretien avec Fabien Lebrun, directeur de cette toute nouvelle colo itinérante.

En quoi consiste cette nouvelle colo baptisée “Des racines et des graines” ?

C’est une colo itinérante autour de l’alimentation et la protection de l’environnement. Il s’agit de partir à la découverte d’un territoire à travers ses dynamiques associatives, mais aussi via les initiatives menées localement par les CMCAS et la CCAS. Le programme est à construire avec les douze jeunes âgés de 15 à 17 ans qui y participeront. Les déplacements se feront en minibus et les ados dormiront la plupart du temps dans leur tente. Nous partirons de Rennes le 9 juillet pour un retour le 22 juillet.

L’idée, c’est de passer quinze jours sans supermarché.

Quel est le programme ?

Nous irons chez des maraîchers (agriculture bio) qui ont développé une activité pédagogique, à la ferme de Bremelin, dans le Morbihan. Ils nous proposeront un chantier participatif autour de la transformation des aliments : fabrication de confitures, pains et pizzas. Nous en profiterons pour nous ravitailler sur place. Car l’idée, c’est de passer quinze jours sans supermarché, d’essayer de s’alimenter en circuit court. L’objectif est de susciter des discussions et des réflexions chez les jeunes. Nous avons aussi prévu d’aller en forêt de Brocéliande pour une intervention sur le fonctionnement des écosystèmes forestiers. Nous visiterons probablement un écolieu où des gens vivent dans des yourtes.

Nous espérons ainsi provoquer un débat sur l’agriculture industrielle.

Une rencontre autour de la BD “Algues vertes : l’histoire interdite” est aussi prévue.

Oui, cette enquête dessinée a connu un énorme succès. Nous en offrirons un exemplaire à chaque jeune. L’objectif est de leur faire toucher du doigt les enjeux écologiques liés à l’agroalimentaire. L’objet BD est un très bon média pour les jeunes. Nous avons prévu une rencontre avec l’un des personnages du livre et nous espérons provoquer ainsi un débat sur l’agriculture industrielle.

Nous souhaitons également organiser une rencontre autour d’une autre BD, “Breizh Migrants”, réalisée à l’initiative des CMCAS Haute-Bretagne et Finistère-Morbihan en partenariat avec l’association SOS Méditerranée. Notre idée est de partir des engagements locaux pour aborder des questions politiques et sociales d’aujourd’hui.



Les questions liées aux smartphones sont devenues incontournables. Comment les abordez-vous ?

De manière spontanée bien souvent. J’utilise des moments de la vie quotidienne, par exemple, lorsque les jeunes sont scotchés derrière leur écran à table. Les smartphones étant omniprésents dans le quotidien, on arrive à avoir des discussions poussées sur les enjeux écologiques et sociaux du numérique. La discussion peut ensuite dériver vers tout ce qui est lié au téléphone portable : les câbles, la fibre optique, les multinationales, l’extraction de cobalt… Quand je leur parle des conditions de travail dans les mines au Congo, les jeunes ont parfois les larmes aux yeux mais ils sont aussi demandeurs d’informations. Ils veulent savoir s’il existe des smartphones éthiques. En abordant tous ces sujets, on sème des graines.

 

Tags:
0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Votre commentaire est soumis à modération. En savoir plus

Qui sommes-nous ?    I    Nous contacter   I    C.G.U.    I    CCAS ©2021

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?