Jean-Pierre Sicre, agent EDF et maire dans l’Ariège : pour le maintien des services publics

Jean-Pierre Sicre, technicien hydraulique EDF, se prépare à intervenir à 2 100 mètres sur le barrage du Baldarquès dans les Pyrénées. ©Monique Castro/CCAS

Maire (DVG) de Mérens-les-Vals depuis bientôt trente ans et agent EDF, Jean-Pierre Sicre se bat pour le maintien des services publics dans les zones de montagne. En 2011, il a cofondé l’association “Que la montagne est rebelle” en ce sens.

Comme chaque année au mois de novembre, Jean-Pierre Sicre, technicien principal d’exploitation production hydraulique EDF des usines des Vallées d’Ax en Ariège, se rendra au Salon des maires et des collectivités locales. Maire (DVG) depuis bientôt trente ans de Mérens-les-Vals, petite commune de 174 habitants, il préside également depuis 2013 l’Association des élus agents d’EDF et Engie, qui regroupe plus de 3 000 agents actifs et retraités. “Je suis né à Mérens-les-Vals en 1959 et j’ai eu la chance d’y rester”, se réjouit-il en lançant un regard vers les montagnes où des arbres jaunes et rouges scintillent sous le soleil d’automne.

Des écoles de métiers à la politique

Après un CAP et un BEP en électronique, obtenus respectivement en 1976 à l’école de métiers d’EDF de Saint-Affrique (Aveyron) et en 1980 à l’école nationale de métiers EDF-GDF de Gurcy-le-Châtel (Seine-et-Marne), Jean-Pierre Sicre entre comme tourneur-fraiseur à l’atelier de la centrale d’Aston, en Ariège. Trois ans après, il devient technicien hydraulique dans les usines des Vallées d’Ax, fonction qu’il occupe toujours, et qui s’est enrichie en 2005 d’une mission de chargé d’affaires avec les entreprises.

Jean-Pierre Sicre, agent EDF depuis près de 40 ans, briguera son 6e mandat aux prochaines élections municipales. ©Monique Castro/CCAS

Ses premiers pas en politique remontent à 1983, quand il est élu conseiller municipal de Mérens-les-Vals, puis, six ans plus tard, maire. Il sera reconduit à chaque élection avec un combat qu’il ne lâchera jamais : sauver les services publics qui ferment les uns après les autres. En 2011, il cofonde avec le maire de la commune voisine de L’Hospitalet-près-l’Andorre, l’association “Que la montagne est rebelle”, qui milite pour le maintien des services publics dans les zones de montagne, notamment l’école primaire.

Services publics : pari tenu

Grâce à un regroupement pédagogique avec L’Hospitalet-près-l’Andorre, l’école de Mérens-les-Vals a pu maintenir l’accueil des enfants. La mairie est ouverte tous les jours et si la poste a fermé, elle a été remplacée par une agence postale. Un point multiservices avec épicerie et snack-bar est en cours de réalisation à la gare. Une usine d’embouteillage d’eau, qui devrait créer douze emplois, ouvrira en 2019.

“Les gens ne savent plus à qui s’adresser”

Dans la foulée de son élection, il devient vice-président de la communauté de communes de la Haute-Ariège en charge du social, et vice-président du Sictom (syndicat intercommunal de collecte et de traitement des ordures ménagères). “Cela peut paraître beaucoup, mais toutes ces délégations m’aident à mieux comprendre comment les choses se passent, ce qui est très utile pour agir, estime-t-il. Le savoir que j’en retire me sert tant dans mon métier que dans ma fonction d’élu.” Il n’est pas rare en effet qu’un maire ou qu’un particulier fassent appel à lui pour des problèmes de branchement électrique. “L’entreprise s’est divisée, éparpillée, regrette-t-il. Et les gens ne savent plus à qui s’adresser.”

Son activité professionnelle et son engagement politique reposent sur les mêmes piliers : le travail d’équipe et la solidarité. “Nous sommes vingt-six agents dans mon équipe, la cohésion y est très importante, explique-t-il. Tous les matins nous échangeons sur le travail de la veille. Actuellement, je suis en train de former le collègue qui me remplacera dans un an, quand je partirai à la retraite.” Il sera alors temps de faire campagne pour un sixième mandat… toujours en équipe.


L’Association des élus agents d’EDF et Engie

Créée en 1992 à l’initiative d’EDF, l’Association des élus agents d’EDF et Engie (AEAEE) rassemble les quelque 3 000 agents des groupes EDF et Engie exerçant un mandat électif, européen, national ou territorial, ou membres désignés d’un syndicat départemental des énergies.

L’AEAEE a notamment pour but de former une communauté d’élus au sein des groupes et de favoriser les échanges, le recueil et la diffusion d’informations sur la politique énergétique, de sensibiliser les groupes aux préoccupations des collectivités territoriales, et de “participer à la diffusion des engagements des contrats de service public conclus par EDF et Engie et leurs filiales gestionnaires de réseaux avec l’État dans l’intérêt des collectivités territoriales”.

Site Internet : www.aeaee.org

 

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

seize − cinq =

Mentions Légales    I    Vie privée    I    Informations sur les cookies   I    Qui sommes-nous ?    I    Plan du site    I    CCAS ©2018

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?