Les 50 ans de Super-Besse : retour sur une belle aventure

Le centre de vacances de Super-Besse, dans le Puy-de-Dôme, fête ses 50 ans cette année. ©Eric Raz/CCAS

Le 23 octobre dernier, les Activités Sociales fêtaient le 50e anniversaire de l’ouverture de Super-Besse. Élus locaux et nationaux des Activités Sociales, anciens salariés du centre, le maire de Besse, sans oublier les vacanciers, ont tous honoré la réussite de ce projet extraordinaire à l’époque.

“C’est un plaisir de célébrer l’anniversaire – et surtout le 50e – de la première maison familiale entièrement conçue et réalisée par la CCAS. 500 000 bénéficiaires y ont séjourné depuis son ouverture”, souligne Claude Pommery, secrétaire général du conseil d’administration de la CCAS, dans son discours aux hôtes de Super-Besse, le 23 octobre dernier.

En avril 1969, la maison familiale de Super-Besse accueillait ses premiers vacanciers. Un événement à l’époque. L’institution est présentée comme “la dernière et l’une des plus belles réalisations de la CCAS au bénéfice des agents des Industries électriques et gazières et de leurs familles, pour leur confort et leur santé”, dans le premier numéro de “CCAS Information”, en janvier 1969.

Discours de Claude Pommery, secrétaire général de la CCAS, entouré d’élus nationaux et locaux des Activités Sociales. A dr., avec le maire Lionel Gay, devant l’œuvre d’Hervé Barthomeuf. ©Eric Raz/CCAS

Cinq décennies plus tard – presque une vie d’homme – le centre de tourisme se porte au mieux : chaque année 10 000 électriciens ou gaziers et leurs familles viennent y passer leurs vacances. Il est même devenu l’un des fleurons du patrimoine de la CCAS. Un succès que les Activités Sociales tenaient à célébrer à cette occasion et surtout à partager avec les bénéficiaires.

Une exposition retrace l’histoire du centre, et un spectacle (“La Josiane et moi”, de Chraz) régale les participants. ©Eric Raz/CCAS

“À Super-Besse, on y vient une première fois. Puis, on y revient”, glisse un père de famille. Au programme des festivités : inauguration de l’œuvre réalisée par le sculpteur clermontois Hervé Barthomeuf, exposition photo retraçant la construction du centre, visite guidée par les élus des CMCAS locales, spectacle humoristique… “Super-Besse, c’est une belle histoire. L’emblème de la coopération entre la CCAS et la municipalité, qui s’est amplifiée au fil des générations”, salue Lionel Gay, le maire de Besse-et-Saint-Anastaise.

Un concept original

Tout a commencé en 1963. La municipalité, qui vient d’ouvrir sa toute nouvelle station de sports d’hiver à Super-Besse, cherche des partenaires du tourisme social pour y installer des structures de vacances collectives. La mairie propose un terrain constructible à la CMCAS de Clermont-Ferrand. René Le Guen, président de la CCAS, approuve la démarche et lance les travaux de construction en 1966.

“Ce programme immobilier innovant en 1969, symbole de la reprise de la gestion des Activités Sociales par les électriciens et gaziers, reflète la pertinence de notre projet politique. Il incarne notre volonté de concrétiser le droit aux vacances pour tous”, explique Claude Pommery. “Super-Besse fut la première en son genre”, note Guy Chapelle, animateur de la coordination des CMCAS sur l’Auvergne et le Limousin.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

D’une architecture avant-gardiste, la forme du bâtiment ressemble à celle d’un avion. “La carlingue, à laquelle sont accrochées les quatre ailes, comporte différents niveaux, un restaurant, une grande salle de séjour, une salle polyvalente qui pourra être utilisée selon les désirs des différents groupes”, rapporte le journaliste du “Monde” présent à l’inauguration du centre en 1969.

Entièrement pensée pour le bien-être des agents et de leurs familles, Super-Besse inaugure le concept très moderne de maison familiale, visant à “permettre aux parents libérés des contraintes du quotidien de retrouver leurs enfants”, selon René Le Guen.

Bref, de vraies vacances, les pieds sous la table, dédiées aux loisirs culturels et sportifs. “Entre l’hôtel classique et la maison familiale où chacun participe aux tâches quotidiennes, la CCAS a recherché une voie originale”, peut-on lire dans “CCAS Information” d’octobre 1969. Une formule qui sied parfaitement aux envies des agents.

Un emblème du tourisme social et solidaire

En gîte, en maison familiale ou en emplacement pour les campeurs, le centre de vacances propose aux bénéficiaires de nombreuses activités et espaces de convivialité.

Si Super-Besse a recueilli les faveurs des agents, c’est sans doute dû aussi à son enracinement local, facilité par des relations étroites, tissées dès le début, entre la municipalité et la CCAS. “Nous faisons partie de ceux qui ont cru et ont été les premiers partenaires de cette station, et depuis toujours l’avons aidée à se développer”, s’enorgueillit Guy Chapelle.

De son côté, le maire de Besse, Lionel Gay, se félicite de cette solide collaboration. “Nous avons eu la chance, avec la CCAS, de trouver un vrai partenaire qui s’est investi dans la station. Nous partageons avec elle des valeurs communes, la même vision du tourisme social. C’est un plaisir de l’avoir à nos côtés, elle qui tire l’offre touristique vers le haut, promeut l’accès des vacances à tous les publics, et refuse les vacances au rabais”, indique-t-il. Avant d’ajouter : “La CCAS a été un partenaire dans le passé, elle le sera aussi dans l’avenir.”

Les rénovations et réfections successives, l’adjonction d’une piscine ont durablement ancré le centre de tourisme de Super-Besse dans l’avenir. “Cette maison, la CCAS et ses élus y ont toujours cru et en ont fait au fil des années une des figures de proue de la CCAS. Notre vieille dame de 50 ans bénéficie d’une nouvelle jeunesse et confirme son ancrage territorial pour les années à venir”, assure Guy Chapelle. Consacrer la maison familiale de Super-Besse, n’est-ce pas croire à la pérennité des Activités Sociales ?


Lire aussi
À Super-Besse, il n’y a pas que le ski

mediatheque

Réservation, catalogues, séjours en France ou à l’étranger… : bienvenue dans la rubrique Vacances du site ccas.fr

3 Commentaires
  1. TRIDOU CHRISTINE 3 semaines Il y a

    Bonjour,

    Effectivement une belle initiative que de fêter les 50 ans de Super Besse. Très dommage cependant que le Directeur permanent de cette institution (de 1969 à 1973) n’ait pas été invité ! Il aurait certainement apprécié qu’on se souvienne de lui … même si aujourd’hui il appartient aux “archives”.

  2. Sylvain 1 mois Il y a

    Notre centre de vacance ccas Super besse, est sans conteste , l’une des plus agréable, par l’accueil, la qualité du service propose, les prestations fournis. Un grand merci a notre système qui permet a un grand nombre d’accéder au vacances dans le massif central.

    • Olivier du 75 1 mois Il y a

      Moi je dirai surtout un grand merci à tout l’équipe de superbesse de l’animation réglé comme une horloge par mathieu, des visites avec polo.
      La bonne humeur de toutes les personnes comme loïc, taidy,helene.
      Merci au service d’entretien avec dudu.
      J’ai passé des vaccances inoubliables et des rencontres quebje garderai à vie boujou à tous

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

18 + trois =

Mentions Légales    I    Vie privée    I    Informations sur les cookies   I    Qui sommes-nous ?    I    Plan du site    I    CCAS ©2018

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?