Smart Occitania, réseau électrique intelligent adapté au milieu rural

L’Occitanie ambitionne de devenir la première région à énergie positive d’ici 2050. ©Sébastien Le Clézio/CCAS

Piloté par Enedis, Smart Occitania est le premier réseau électrique intelligent développé en milieu rural. Véritable laboratoire, il va permettre de tester de nouvelles technologies afin d’adapter le réseau de distribution d’électricité aux territoires ruraux.

“Il faut avoir à l’esprit qu’il s’agit d’un projet démonstrateur, explique Gaëtan Gueguen, directeur territorial Enedis pour la région Occitanie. Nous travaillons sur la capacité des réseaux à accueillir les énergies renouvelables dans le cadre de la transition énergétique, en clair nous mesurons leur résilience.”


Lire aussi
Smart grids : l’énergie sous intelligence artificielle


Le but de Smart Occitania est de faciliter l’intégration de la production électrique d’origine renouvelable, par nature intermittente, dans le réseau. En effet, à certains moments, le renouvelable produit en masse et il convient d’en faire bénéficier toute la région, voire l’Europe, mais à d’autres moments quand l’énergie manque il faut arriver à la produire. L’enjeu est bien d’évoluer vers des échanges entre production et consommation qui se feront à tous les niveaux : national, régional et local.

https://platform.twitter.com/widgets.js

Vers une filière smart grid d’excellence

“Smart Occitania est un projet pédagogique, poursuit Gaëtan Gueguen, pour travailler avec les collectivités et les citoyens.” La solidarité entre les énergies des territoires très décentralisés et des sites de consommation urbains sera la clef de la transition énergétique. Le défi de Smart Occitania est triple : il s’agit pour l’ensemble des partenaires de faire émerger et expérimenter des projets innovants, d’y intégrer des énergies renouvelables et de développer, en Occitanie, une filière smart grid d’excellence qui sera créatrice d’emplois locaux.

La région Occitanie ambitionne de devenir la première région à énergie positive d’ici à 2050. Les principaux partenaires de ce projet sont les groupes Cahors et Actia, l’Institut de recherche en informatique de Toulouse (Irit) et l’université Via Domitia de Perpignan.

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

Mentions Légales    I    Vie privée    I    Informations sur les cookies   I    Qui sommes-nous ?    I    Plan du site    I    CCAS ©2018

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?